Barcelone serre la ceinture pour son Grand Prix

Le Grand Prix d’Espagne va perdre dès cette année la moitié des subventions qui lui sont accordées par la ville de Barcelone.

C’est ce qu’a annoncé le premier adjoint au maire de la ville catalane, Geraldo Pisarello, dans les colonnes de Diario Sport. Il a notamment précisé que "la Formule 1 n’est pas une priorité" pour justifier la réduction de 50% de la subvention accordée par la ville de Barcelone aux organisateurs du Grand Prix. 

A partir de cette année, ce ne sont plus quatre mais deux millions d’euros qui seront ainsi versés, alors que la possibilité de couper entièrement la subvention a été un temps envisagée, avant d’être écartée pour éviter de terribles conséquences. 

Pisarello a fait savoir que des discussions étaient en cours avec d’autres municipalités impliquées autour de Barcelone pour trouver un modèle de financement viable, qui puisse permettre au Grand Prix de pouvoir se dérouler à l’avenir sans intervention économique de la ville. 

Présent au calendrier sans discontinuer depuis 1991, le Grand Prix d’Espagne sur le Circuit de Barcelona-Catalunya a renouvelé l’an dernier son contrat avec la FOM, lui garantissant l’accueil de la Formule 1 jusqu’en 2019. A l'époque, le conseil municipal en place n'était pas le même qu'actuellement.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Espagne
Circuit Circuit de Barcelona-Catalunya
Type d'article Actualités
Tags barcelone, calendrier, déclarations, geraldo pisarello, subvention