Barcelone, terrain connu mais toujours difficile selon Kvyat

Daniil Kvyat est un pilote frustré. Ses débuts avec l’écurie Red Bull ne sont pas ceux auxquels il s’attendait. Le manque de compétitivité de la RB11, tant au niveau du châssis que du moteur, ne lui a permis de récolter que quatre points en autant de courses.

Le fait de se rendre sur le circuit de Barcelone le week-end prochain, là où les pilotes ont l’habitude de rouler avant la saison en essais privés, aurait pu lui ôter quelques doutes de l’esprit. Mais le pilote russe se veut prudent.

Le fait d’avoir fait beaucoup de tests ne signifie pas que la piste est moins difficile

Daniil Kvyat

"Évidemment, les équipes et les pilotes connaissent très bien la piste grâce aux séances d’essais. Nous étions ici durant l’avant-saison et tous les pilotes ont emmagasiné de nombreux kilomètres. Seulement, le fait d’avoir fait beaucoup de tests ne signifie pas que la piste est moins difficile pour un pilote."

Surtout que les soucis techniques n'ont pas épargné Kvyat jusqu'à présent. En Australie, c’est un problème de boîte de vitesses durant le tour de formation qui l’avait empêché de prendre la piste. En Chine, une épaisse fumée s’était échappée de l’arrière de sa monoplace. Et à Bahreïn, le Russe n’a pu emmener sa monoplace plus loin que la Q1 en qualifications, avant de réaliser une belle remontée en course.

"Il y a une raison pour laquelle ce circuit est autant utilisé : il possède une grande variété de virages et beaucoup de défis différents", argumente-t-il. "Pour un pilote, c’est une piste difficile, assez technique, mais très agréable quand tout va bien." Ce qui est loin d’être le cas de Daniil Kvyat, du moins jusqu’à présent.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Espagne
Circuit Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Daniil Kvyat
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités
Tags espagne, formule 1, piste, problèmes