Barrichello aurait dû rouler pour Caterham en fin de saison

Le placement sous administration de l'équipe Caterham aura empêché l'une des belles histoires de la saison 2014 de s'écrire

Barrichello aurait dû rouler pour Caterham en fin de saison
Charger le lecteur audio

Le placement sous administration de l'équipe Caterham aura empêché l'une des belles histoires de la saison 2014 de s'écrire.

Ayant quitté à la hâte ses obligations de consultant TV pour la chaîne disposant des droits F1 au Brésil, le jovial Rubens Barrichello, 42 ans et retraité de la F1 depuis le dernier GP de la saison 2011, avait prévu de faire un comeback ponctuel derrière le volant sur les dernières épreuves de l'année avec l'équipe Caterham!

Pour créer l'évènement, et avec l'aval de sponsors prêts à financer l'opération dont l'impact médiatique aura bien entendu été gigantesque, Caterham était parvenu, explique le journaliste Adam Cooper, à trouver un accord avec le pilote brésilien. Selon ses propres mots, Barrichello n'a jamais réellement accepté le fait de rester hors d'un baquet F1 et souhaitait prendre part à plusieurs GP pour faire ses adieux au sport qu'il aime tant. Caterham avait déjà sorti un joli coup de son chapeau en alignant cette année le triple vainqueur des 24 Heures du Mans André Lotterer, à l'occasion d'une pige elle aussi retentissante médiatiquement parlant.

N'ayant pas encore fait le deuil de ce qui fut la plus longue carrière d'un pilote dans la discipline, Barrichello était tombé d'accord avec Colin Kolles pour se remettre en forme physiquement dans le but de prendre le volant en cette fin d'année, sur les manches d'Austin, Interlagos et Abu Dhabi, en lieu et place de Kobayashi.

Tout en supervisant activement les progrès de ses fils qui courent déjà très sérieusement en karting, Rubens Barrichello roule encore de nos jours en stock-car brésilien, où l'on retrouve également Antonio Pizzonia.

"Nous aurions aligné Rubens Barrichello sur les trois dernières courses", a indiqué une source interne de Caterham à Adam Cooper. "Nous avions le sponsoring pour cela, et tout allait dans la bonne direction. Cela aurait été fantastique pour la F1".
Une information que ne dément pas Barrichello : "Il aurait été génial de courir devant ma foule une nouvelle fois et de dire au revoir comme il le faut".

partages
commentaires
Sir Stirling Moss - Hamilton est excitant à regarder
Article précédent

Sir Stirling Moss - Hamilton est excitant à regarder

Article suivant

Andretti - Les équipes rebelles devraient être bannies pour toujours

Andretti - Les équipes rebelles devraient être bannies pour toujours
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021