Barrichello : Sainz va devoir gérer l'anxiété d'aller chez Ferrari

Pour Rubens Barrichello, le plus grand défi qui va se poser à Carlos Sainz avant son arrivée chez Ferrari en 2021 sera la gestion de l'anxiété.

Barrichello : Sainz va devoir gérer l'anxiété d'aller chez Ferrari
Charger le lecteur audio

Le mois dernier, Carlos Sainz a été officiellement annoncé par Ferrari pour la saison 2021 de Formule 1. Il remplacera au sein de la Scuderia Sebastian Vettel, qui n'a pas été renouvelé, et fera équipe avec Charles Leclerc, qui a prolongé son bail avec Ferrari jusqu'en 2024. Pour l'Espagnol, il va s'agir d'une plongée dans le grand bain, lui qui n'a roulé que pour des écuries jouant le milieu de tableau, à savoir Toro Rosso, Renault et McLaren, structure avec qui il a signé son tout premier podium en discipline reine l'an passé.

L'arrivée de Sainz est vue par beaucoup comme la confirmation de la volonté de Ferrari de faire de Leclerc son fer de lance incontesté et le contexte est donc plutôt à penser que le fils du Champion du monde des Rallyes ne jouera pas un rôle de premier plan dans ce projet. D'aucuns, avant même de savoir de quoi il va retourner concernant son statut réel et ses performances, se sont aventurés à une comparaison avec Rubens Barrichello, ostensible pilote numéro 2 qui a accompagné la moisson de titres du duo Michael Schumacher/Ferrari entre 2000 et 2004.

Lire aussi :

Pour le Brésilien, interrogé en exclusivité par Motorsport.com, il est certain que même si Sainz est préparé au mieux pour ce défi, il aura à gérer de l'anxiété avant de rejoindre l'écurie italienne. "Il est mentalement et physiquement préparé, mais il doit contrôler son anxiété", explique Barrichello. "Il va être anxieux [avant] d'y aller."

"Je lui suggère de faire des choses qui lui permettent de contrôler son esprit. La méditation a été un grand succès pour moi, pour maintenir mon anxiété au plus bas. C'est ce que je lui suggère. Quand vous travaillez sur l'avenir, ça vous rend anxieux. La façon de vivre dans le présent, c'est, pour moi, en travaillant sur la méditation."

Sainz et Vettel, comme Daniel Ricciardo chez Renault qui remplacera l'Espagnol du côté de McLaren à partir de 2021, vont se retrouver à devoir disputer une saison entière dans une écurie en sachant qu'ils courront ensuite pour une autre. Barrichello trouve curieux que de tels transferts aient été décidés avec autant d'avance. "Je trouve ça fou d'annoncer aussi tôt les plans pour l'avenir, et en plus vous avez encore une année à faire. C'est assez difficile pour la gestion mentale. C'est vraiment dur d'être là où vous avez l'impression de ne plus être à votre place."

"Comme nous n'avions plus de nouvelles, c'était fantastique pour les spectateurs d'avoir cela ; 'Oh mon Dieu, regardez, un changement !'. En fin de compte, les choses vont être en place et bien fonctionner. Je trouve juste ça amusant, parce que la F1 est toujours la première à annoncer des choses que vous n'êtes pas préparés à entendre. J'espère que ça se passera bien et que 2021 sera une bonne année."

Avec Luke Smith 

partages
commentaires
Ricciardo et Renault de retour en piste
Article précédent

Ricciardo et Renault de retour en piste

Article suivant

Mansell : Ferrari commet trop d'erreurs pour Hamilton

Mansell : Ferrari commet trop d'erreurs pour Hamilton
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021