Bernie ne manque pas d'idées pour pimenter les GP

En 2011, la Formule 1 va essayer de faire le spectacle en offrant de l’action et des dépassements en piste

En 2011, la Formule 1 va essayer de faire le spectacle en offrant de l’action et des dépassements en piste. Outre des pneus Pirelli moins endurants que les Bridgestone et le retour du système KERS, les monoplaces seront équipées d’un aileron arrière ajustable permettant d’avoir une meilleure vitesse de pointe.

En théorie, il ne devrait plus y avoir d’excuse pour s’endormir devant son poste de télévision le dimanche après-midi. Sauf que Bernie Ecclestone doute de l’efficacité de l’aileron arrière ajustable.

"Pour moi, ce système semble assez dangereux. Que faire si l’aileron ne se remet pas en place avant le virage et que le pilote manque d'appuis ? Cela pourrait facilement conduire à des accidents. Nous devons surveiller cela attentivement," a expliqué le Britannique au site officiel de la Formule 1.

Si l’aileron arrière ajustable ne serait pas une idée judicieuse pour pimenter le spectacle, Ecclestone ne manque pas d’idées. Parmi celles-ci, le fameux système de médailles que le grand argentier voulait déjà imposer en 2009.

"Donnons des médailles au lieu des points. Les pilotes veulent gagner et ne courent pas pour la deuxième, troisième ou quatrième place. Donc mettons en place un système qui favorise la victoire. La saison dernière, ça aurait plutôt bien fonctionné."

"Vettel et Alonso auraient eu le même nombre de victoires après la dernière course et le même nombre de médailles d’argent et de bronze. Vettel aurait remporté le championnat car il avait plus de quatrième places. C’est ce que j’appelle un thriller," souligne Ecclestone.

Et celui qui a fêté ses 80 ans la saison dernière ne s’arrête pas là. Il estime en effet qu’un autre moyen de pimenter les Grands Prix serait de mouiller artificiellement la piste pendant les courses.

"Regardez les courses que nous avons maintenant. Les dépassements sont presque impossible car sur le sec, il n'y a qu'une seule bonne trajectoire pour une vitesse maximale en raison de la gomme sur la piste. Vous avez une image complètement différente quand elle est mouillée. Nous avons toujours eu plus de courses passionnantes sur le mouillé alors pensons à faire pleuvoir."

"Il y a des pistes que vous pouvez rendre humides artificiellement et il serait facile d'avoir de tels systèmes sur un certain nombre de circuits. Pourquoi ne pas faire pleuvoir au milieu d'une course ? Pendant 20 minutes ou les 10 derniers tours ? Peut-être avec un préavis de deux minutes. Le suspense serait garanti et ce serait la même chose pour tous."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités