Best of 2012 - Les impressions de Grosjean sur son E20

ToileF1 vous propose pendant les derniers jours de l'année un petit flash-back sur certains des évènements marquants de la saison 2012, tels qu'ils furent relatés à chaud sur le site

ToileF1 vous propose pendant les derniers jours de l'année un petit flash-back sur certains des évènements marquants de la saison 2012, tels qu'ils furent relatés à chaud sur le site. Au menu de cet arrêt : une interview de Romain Grosjean réalisée lors des essais hivernaux du début de saison en Espagne.

---

Avant d’effectuer ses premiers tours de roues au volant de la Lotus E20 aujourd'hui, Romain Grosjean a répondu aux questions de ToileF1.

Après une longue période de pause, les choses sérieuses commencent dès aujourd’hui. Comment appréhendez-vous ce retour en piste ?

"Je ne dirais pas que je suis impatient, mais j’ai hâte d’être en piste. J’ai hâte de quitter l’allée des stands pour la première fois avec une nouvelle voiture, pour mon premier vrai lancement en F1 puisque je n’avais pas participé au début de la saison en 2009. Les deux journées où Kimi [Räikkönen] était au volant se sont bien passées. La voiture n’a pas rencontré de soucis majeurs et elle a l’air plutôt seine, ce qui est une bonne chose pour commencer la saison."

Quels ont été les premiers retours sur cette nouvelle E20 ?

"On ne va pas trop en dévoiler, mais le comportement de la voiture est assez bon. Elle est seine et nous n’avons pas eu un seul souci majeur depuis qu’elle est en piste. C’est donc un bon début mais Jerez est toujours un circuit un peu particulier et il faudra attendre Barcelone pour vraiment pouvoir évaluer la voiture."

2012 sera votre première saison complète en F1. Quel a été votre programme tout au long de l’hiver ?

"Je n’ai pas vraiment modifié mes habitudes. J’ai tout de même un peu plus forcé sur la nuque parce que l’on sait qu’en Formule 1, c’est un muscle qui travaille beaucoup. J’ai conservé le programme que j’avais dans le passé et qui a déjà fait ses preuves."

Quel sera votre programme au cours de ces deux prochaines journées d’essais ?

"Nous ne savons pas encore. Nous allons attendre de voir ce que nous avons pu déduire de la deuxième journée d’essais de Kimi et continuer de travailler sur le programme que nous avions posé sur le papier."

Après avoir fait vos débuts en F1 en 2009, vous êtes redescendu dans les catégories inférieures. Cette période n’a-t-elle pas été trop dure ?

"Mentalement, cette période a été très formatrice, mais nous devons maintenant nous tourner vers 2012. Au final, l’expérience de 2009 a été positive et je me concentre maintenant sur 2012. Il y a une belle carte à jouer et un beau challlenge à relever. C’est ce qui m’intéresse aujourd’hui et ce qui me fait vibrer."

Vous avez été pilote d’essai pour Pirelli. Est-ce que cela vous aidera pour vous remettre plus rapidement dans le bain ?

"J’espère que cela m’aidera un peu. Dès que l’on roule dans une F1, ce n’est que du positif. L’expérience avec Pirelli fut vraiment bonne. Pour moi, en tant que pilote, travailler sur le développement des pneumatiques fut quelque chose de très intéressant. Je pense que d’un point de vue technique, cela m’aidera beaucoup et j’espère que je pourrais me servir de cette expérience dès les premiers tours de roues."

Après deux journées d’essais, comment se déroule le travail avec Kimi Räikkönen ?

"Cela se passe vraiment bien. C’est compliqué de comparer son feed-back avec l’autre pilote parce qu’il n’y a qu’une seule voiture qui roule. Le travail avec Kimi sera plus important lors des Grands Prix, parce que ce sera dans ces moments-là où il faudra échanger avec son équipier pour trouver rapidement le meilleur dans chaque domaine."

Que pensez-vous de ce nouveau type de museau qui est apparu sur les monoplaces ?

"C’est le règlement et comme cela a été fait pour la sécurité, c’est une bonne chose. Nous allons nous y faire. C’est comme lorsque les nouveaux ailerons arrière sont apparus en 2009. Tout le monde avait trouvé cet élément assez spécial lorsque la BMW avait pris la piste. Cet élément n’est pas la chose la plus belle sur les monoplaces, mais si cela a été fait pour la sécurité, c’est une bonne chose."

Quels seront vos objectifs en début de saison ?

"L’objectif sera de donner le meilleur de moi-même et d’être tout le temps à 100%, sans faire d’erreurs, et essayer de tirer le meilleur de toutes les situations. A partir de ce moment-là, je pense que je pourrai être devant vers la fin de la saison, sans pour autant parler de résultats. Nous ne savons pas où la voiture se situe par rapport à la concurrence. Je pense qu’il n’est pas nécessaire de se fixer des objectifs pour une première saison complète en Formule 1."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Romain Grosjean
Type d'article Actualités