Bianchi revient en terrain connu à Bahreïn

Après une entame de championnat confirmant les espoirs entrevus durant les essais hivernaux, Marussia s’est hissé de façon constante devant Caterham en qualifications comme en course

Après une entame de championnat confirmant les espoirs entrevus durant les essais hivernaux, Marussia s’est hissé de façon constante devant Caterham en qualifications comme en course. Un bilan que l’on doit grandement à la régularité et la vitesse de Jules Bianchi, arrivé sur le tard et jusqu’à présent débutant 2013 le plus convainquant du plateau. Après une manche chinoise où la bataille entre les deux équipes fut plus serrée que jamais, le team de Banbury compte une nouvelle fois sur le jeune français pour de nouveau briller, cette fois sur un tracé qu’il connaît.

J’ai beaucoup appris durant le weekend du Grand Prix de Chine”, estime Bianchi, devenu l’un des pilotes recevant la meilleure presse, tous pays confondus. “Ce fut une course difficile en de nombreuses façons, mais j’ai franchi la ligne avec une bien meilleure compréhension de la MR02 et des pneus”.

Jusqu’à présent, Bianchi a bouclé ses trois premiers GP en F1. L’un des objectifs sera de faire de même à Bahreïn, où il a déjà couru.

Il y a des caractéristiques piégeuses et les conditions rendent les choses encore plus difficiles avec les fortes températures”, détaille celui qui remporte pour le moment aisément son duel en interne face à Max Chilton. “Il peut faire également assez venteux. J’ai un peu d’expérience ici du GP2 et c’est bien de revenir. Je suis excité à l’idée de voir ce que l’on peut faire ici”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Max Chilton , Jules Bianchi
Type d'article Actualités