Bilan 2015 - Räikkönen est toujours à la peine

partages
commentaires
Bilan 2015 - Räikkönen est toujours à la peine
Par : Benjamin Vinel
9 déc. 2015 à 17:30

Outrageusement dominé par son coéquipier Fernando Alonso en 2014, Kimi Räikkönen avait l’occasion de redresser la barre en 2015, la Scuderia Ferrari l’ayant associé à un autre multiple Champion du Monde en la personne de Sebastian Vettel.

Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T
Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T
Kimi Raikkonen, Scuderia Ferrari
Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T
Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T
Kimi Raikkonen, Ferrari avec les médias
Kimi Raikkonen, Scuderia Ferrari
Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T
La Ferrari SF15-T endommagée de Kimi Raikkonen, Ferrari
Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T
Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T

Auteur de la pire saison d’un pilote Ferrari depuis plus de trente ans l'an dernier, Räikkönen a tiré profit des progrès effectués par le cheval cabré en 2015 pour s’emparer de la quatrième place du championnat du monde, mais le bilan comptable reste douloureux : 150 points inscrits contre 275 pour son coéquipier.

Difficultés en qualifications

C’est dès le samedi après-midi que Räikkönen est en difficulté, puisque Vettel lui a infligé un score de 15-4 dans l’exercice des qualifications. Sans compter la séance du Grand Prix du Mexique, où le Finlandais accusait près de deux secondes et demie de retard en Q2 à cause de problèmes de freins, Räikkönen comptait en moyenne un retard de 0,325 seconde en qualifications cette saison.

La situation semble s’être légèrement améliorée au fil de la saison. Le Champion du Monde 2007 n’a eu l’avantage que deux fois avant la trêve et deux fois après, mais sur la première partie de saison, il accusait en moyenne un retard de 0,361 seconde, un chiffre réduit à 0,280 seconde après la trêve (sans prendre en compte les qualifications peu représentatives de Mexico).

La position moyenne de Räikkönen sur la grille, en revanche, n’est pas allée en s’arrangeant, s’élevant à 7,5 sur l’ensemble de la saison! Dans ces circonstances, le pilote Ferrari abordait forcément les courses avec un handicap.

Dominé en course

C'est un handicap qu’il n’a pas surmonté : lorsque les deux pilotes étaient à l’arrivée, Räikkönen ne s’est classé devant Vettel qu’à trois reprises. C’était notamment le cas à Bahreïn, où le Finlandais a réalisé une performance remarquable en montant sur la deuxième marche du podium, s’intercalant entre les deux Mercedes.

Les deux autres fois, Vettel s’élançait du fond de grille après avoir subi un problème technique à Montréal et commis une erreur stratégique à Abu Dhabi.

Le reste du temps, cela tournait assez fréquemment à la déculottée : sur les dix courses où Vettel s’est classé devant Räikkönen à l’arrivée, c’était avec plus de 30 secondes d’avance dans 50% des cas.

Des accidents évitables

Le bilan comptable du Champion du Monde 2007 s’est alourdi en raison de ses cinq abandons contre deux pour son coéquipier. Räikkönen n’en était pas toujours responsable : il a été victime d’une roue arrière-gauche mal fixée en Australie, de son ERS en Hongrie et de ses freins à Austin.

Le pilote Ferrari a toutefois provoqué quelques accidents cette saison, comme l’impressionnant crash du premier tour avec Fernando Alonso en Autriche et les accrochages évitables avec Valtteri Bottas en Russie et au Mexique.

C’est donc sans surprise que le retard de Räikkönen sur son coéquipier est important au championnat. Sans parler du nombre de podiums : trois pour le Finlandais contre 13 pour Vettel. Pas la moindre victoire pour Kimi contre trois pour Sebastian.

Il faut toutefois reconnaître que la saison du quadruple Champion du Monde a été exceptionnelle. Reste que Iceman se devra de faire mieux en 2016, surtout si Ferrari veut avoir une chance de lutter au championnat des constructeurs. Après trois ans sans victoire et sept ans sans pole position, reverra-t-on le Finlandais Volant en haut du classement?

 Kimi Räikkönen en 2015

GP disputés 19
Tours parcourus 964
Top 10 14
Meilleur résultat 2e (Bahreïn)
Meilleure qualification 2e (Italie)
Points marqués 150
Abandons 5
Clt Championnat 4e
Prochain article Formule 1
Renault en F1 - 2000-2009 : Les années Alonso

Article précédent

Renault en F1 - 2000-2009 : Les années Alonso

Article suivant

McLaren assure ses arrières en conservant Santander

McLaren assure ses arrières en conservant Santander

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Analyse