Bilan 2015 - Sainz dans l'ombre de Verstappen

Au volant d’une des Toro Rosso les plus performantes de ces dernières saisons, Carlos Sainz aura connu une saison étrange où, malgré sa régularité, son équipier Max Verstappen et des problèmes techniques à répétition l’ont placé dans l’ombre.

Nommé en fin d’année 2014 pilote titulaire de la "petite Scuderia", après avoir remporté le titre en Formule Renault 3.5, Carlos Sainz faisait face à un défi. Celui de devoir faire équipe avec le plus jeune pilote de l'histoire de la F1, au parcours météorique, focalisant déjà sur lui l’attention du paddock avant même ses premiers tours de roues.

Évidemment, difficile de dissocier les deux rookies dans l’analyse de la saison 2015 de l’un ou l’autre et obligatoirement, ce qui s’est avéré être une saison très correcte de la part de l’Espagnol peut sembler, dans une certaine mesure, relégué dans l’ombre de l’année de Max Verstappen.

Un peu moins rapide que Verstappen

Dès Melbourne pourtant, Sainz a montré qu’il ne serait pas une victime expiatoire de son précoce équipier malgré une pointe de vitesse sans doute plus contenue. Ainsi, à Melbourne, il se hisse en Q3, performance qu’il réitérera par la suite à six reprises, avec comme meilleure qualification le Grand Prix d’Espagne, où il s’est élancé du 5e emplacement sur la grille.

Cependant, force est de constater que, dans l’exercice chronométré, Verstappen s’est montré plus rapide, avec un avantage sur Sainz de 0,192s en moyenne sur l’ensemble de l’année et dix passages en Q3. Les statistiques retiendront toutefois que l’Espagnol a devancé son équipier neuf fois contre sept quand ils ont pu signer un temps.

Abandons en série

Mais c’est principalement en course, là où les points se marquent, que la différence s'est faite. Le début de saison du pilote au n°55 a été bon : sur les sept premiers Grands Prix, il termine quatre fois dans les points pour un seul abandon. Au soir du Grand Prix du Canada, il compte neuf unités contre six pour Verstappen, qui lui a connu dans ce laps de temps quatre retraits.

Mais à partir du GP d’Autriche, la saison prend une tournure bien plus compliquée pour Sainz. Il enchaîne quatre courses sans la moindre arrivée, la plupart du temps en raison de problèmes liés à unité de puissance Renault, pendant que le fils de Jos en termine trois dans les points, dont le GP de Hongrie où, au milieu d’une course folle, il parvient à prendre la 4e position.

Le milieu de saison marque un basculement. Après cette série noire, les arrivées dans les points se poursuivent mais l’Espagnol est alors systématiquement devancé par Verstappen quand une des deux Toro Rosso réalise un top 10. Surtout, quand le Néerlandais semble trouver plus de régularité à mesure que la saison avance, les difficultés continuent pour Sainz.

La frayeur de Sotchi

En Russie, il se fait une frayeur en sortant à grande vitesse lors des Essais Libres 3. Indisponible pour les qualifications, il est autorisé à prendre le départ de la course le lendemain et est rattrapé par des problèmes de freins.

Aux États-Unis, lors d’une séance de qualifications disputée sous la pluie, il commet une erreur et abîme sa voiture, le reléguant sur le 20e emplacement de la grille. Certes, il termine 7e en course mais Verstappen fait mieux avec la 4e place.

Il n’inscrira par la suite plus aucun point avec, comme un symbole, le GP du Brésil où il connaît des problèmes de moteur avant même d’avoir pu rejoindre la grille de départ.

Au final, la saison de l’Espagnol est plutôt bonne, malgré des problèmes de fiabilité et quelques erreurs de jeunesse, mais la comparaison avec un équipier plus jeune, moins expérimenté et plus dans la lumière ne lui facilite pas la tâche. La seconde saison sera donc déterminante pour mieux juger le potentiel de Carlos Sainz, surtout face à un Verstappen qui a tapé dans l'oeil du paddock.

 Carlos Sainz en 2015

GP disputés  19
Tours parcourus  958
Top 10  7
Meilleur résultat  7e (Etats-Unis)
Meilleure qualification  5e (Espagne)
Point marqués  18
Abandons  7
Clt Championnat  15e
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Carlos Sainz Jr.
Équipes Toro Rosso
Type d'article Analyse
Tags bilan, review