Bilan 2015 - Sergio Pérez, la force tranquille

Sergio Pérez a disputé l'une des meilleures saisons de sa carrière en 2015, signant au passage un podium inattendu en Russie et une arrivée triomphale au Mexique.

Après une campagne 2014 convaincante, ponctuée par un podium à Bahreïn, Sergio Pérez a de nouveau été performant en 2015. A son aise au volant des deux versions de la VJM08, il a réalisé une très bonne fin de saison au point d’éclipser son vainqueur des 24 Heures du Mans de coéquipier et d'être en bonne place parmi les hommes de l'année.

Le début du championnat n’a pourtant pas été très bon : en difficulté et en tête-à-queue en Australie alors qu’il était à la lutte avec la McLaren-Honda de Jenson Button puis responsable d’un accrochage avec Romain Grosjean en Malaisie, Pérez n’a pas connu le départ idéal dans le baquet de la VJM08, qui n’était qu’une simple évolution de celle de 2014.

Mais les progrès du pilote au n°11 n’ont pas tardé par la suite : à Bahreïn, il a rappelé au monde de la F1 qu’il n’était pas mauvais au jeu de la conservation de pneumatiques et il a réussi à terminer au 8ème rang, 25 secondes devant Nico Hülkenberg. A Monaco, il s'est qualifié et a fini 7ème, derrière les Mercedes, les Ferrari et les Red Bull, réussissant à être le meilleur des autres.

Le tournant de Spa

L’arrivée de la nouvelle monoplace, à Silverstone, a marqué le tournant de la saison pour Force India qui a stabilisé un haut niveau de performances. En Hongrie, toutefois, les défauts de jeunesse de la VJM08B se sont fait jour avec la rupture de suspension et le tonneau de Pérez en Essais libres et l’aileron avant de Hülkenberg qui s'est disloqué en course.

En Belgique, Pérez a affirmé avoir connu un tournant durant les essais. En qualification, il a signé le quatrième temps et profité du mauvais départ de Nico Rosberg pour prendre la seconde position et même tenter de passer Hamilton pour la tête. En fin d’épreuve, il est parvenu à prendre la cinquième place, le meilleur résultat de la saison de son équipe, avant Sotchi.

En effet, après deux arrivées dans les points en Italie et à Singapour, prouvant l’aisance de sa monoplace dans des conditions différentes, puis un abandon précoce après le départ au Japon, le Mexicain va réaliser la performance de sa saison en Russie.

Le podium russe et la ferveur mexicaine

Profitant d’une voiture de sécurité, il a une nouvelle fois fait montre de sa capacité à prendre soin de ses gommes. Il a gardé Valtteri Bottas et Kimi Räikkönen derrière lui jusqu’à l’avant-dernière boucle, où les deux Finlandais l'ont passé. Mais il a profité de leur accrochage pour s’emparer de la troisième place et décrocher ainsi le cinquième podium de sa carrière et le troisième de Force India en F1.

Il signera un nouveau top 5 lors du Grand Prix des Etats-Unis et arrivera à domicile porté par la ferveur de Mexico. Desservi par une stratégie passable, il terminera sa course derrière son équipier. La campagne 2015 s’achèvera sur un autre top 5, à Abu Dhabi, derrière les Mercedes et les Ferrari.

Au final, la saison de Sergio Pérez aura donc été largement au-delà des attentes. Sa régularité et sa gestion pneumatique ont fait merveille au volant d’une VJM08B rapide, lui assurant une 9ème place finale au classement pilotes, son meilleur résultat en carrière, 20 points devant Nico Hülkenberg.

Il n’y a pas à douter que le duo pourrait souvent jouer les trouble-fêtes en 2016 si Force India poursuit sa progression et parvient à fournir à ses pilotes sa nouvelle voiture dès les premiers essais hivernaux.

 Sergio Pérez en 2015

GP disputés 19
Tours parcourus 1123
Top 10 12
Meilleur résultat 3e (Russie)
Meilleure qualification 4e (Abu Dhabi)
Points marqués 78
Abandons 1
Clt Championnat 9e
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sergio Pérez
Équipes Force India
Type d'article Analyse
Tags bilan, review, résultats 2015, saison 2015