Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
43 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
55 jours
09 mai
Prochain événement dans
61 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
92 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
100 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
117 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
135 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
148 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
176 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
183 jours
12 sept.
Course dans
190 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
204 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
208 jours
10 oct.
Course dans
218 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
233 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
240 jours
07 nov.
Course dans
247 jours
Bilans Saison 2020
Dossier

Bilans Saison 2020

Bilan 2020 - Pietro Fittipaldi sur les traces d'Emerson

Il paraissait peu probable que Pietro Fittipaldi, petit-fils du double Champion du monde Emerson Fittipaldi, coure un jour en Formule 1. Il a finalement pu participer aux deux derniers Grands Prix de la saison avec Haas.

Bilan 2020 - Pietro Fittipaldi sur les traces d'Emerson

Ces bilans 2020 sont aussi l'occasion pour vous de noter chaque pilote, grâce au module situé au bas de cet article.

Patience est mère de toutes les vertus. Pendant deux ans, Pietro Fittipaldi a occupé le rôle de pilote d'essais puis de réserve Haas – l'an dernier sans Super Licence – avec l'espoir d'un concours de circonstances qui lui permettrait de faire ses débuts en Grand Prix et de marcher sur les traces de son grand-père Emerson, vainqueur du championnat de Formule 1 en 1972 et 1974.

Concours de circonstances qui a effectivement eu lieu avec le terrible accident de Romain Grosjean, qui a mis ce dernier sur la touche pour les deux dernières courses de la saison, et une Super Licence obtenue in extremis grâce à une (fort décevante) cinquième place en F3 Asie l'hiver dernier. Haas ne s'est pas cassé la tête au moment de choisir le remplaçant du Français et a récompensé la loyauté de son réserviste. "Pietro le mérite", assurait le directeur d'équipe Günther Steiner à l'aube du Grand Prix de Sakhir. "Je lui ai spécialement demandé de venir ici, car je craignais un cas de corona. Il me fallait donc avoir un plan B ici. Il l'a fait, il est loin de chez lui sans la moindre garantie d'avoir quoi que ce soit à faire pendant trois semaines. Il a fait cet effort."

Pendant ces deux week-ends, Fittipaldi n'a pas démérité, remplissant le critère principal : un pilotage globalement propre, sans accident. Relégué à une seconde de son coéquipier Kevin Magnussen lors de la première séance d'essais libres à Bahreïn, il n'était plus qu'à quatre dixièmes en EL2 et à trois dixièmes en EL3. Les sept dixièmes d'écart en qualifications n'étaient pas représentatifs, Fittipaldi ayant donné l'aspiration à Magnussen en se sachant pénalisé sur la grille pour changement de moteur. En course, il accusait 32 secondes de retard après 52 tours, après quoi les neutralisations ont changé la donne. Le débutant s'est finalement classé 17e et bon dernier, doublé en toute fin d'épreuve par l'autre intérimaire, Jack Aitken.

Pietro Fittipaldi, Haas F1 Haas VF-20

À Abu Dhabi, sur une piste nettement plus longue, Fittipaldi a fait des tests pour 2021 en EL1 avant d'enregistrer un écart d'une demi-seconde sur Magnussen en EL2, puis sept dixièmes en EL3 et trois dixièmes en qualifications. La course ne s'est pas passée comme prévu pour l'Américano-Brésilien, qui a dû faire trois arrêts au stand – notamment à cause d'une surchauffe moteur – et a logiquement fini dernier.

Lire aussi :

Qu'importe, Fittipaldi s'est attiré les louanges de Günther Steiner et va désormais espérer un retour à la compétition après avoir passé le plus clair de l'année 2020 sans courir ; il s'intéresse notamment à l'IndyCar, au WEC et à la Formule E.

partages
commentaires
L'équipe Aston Martin F1 Team voit officiellement le jour

Article précédent

L'équipe Aston Martin F1 Team voit officiellement le jour

Article suivant

Bilan 2020 - Ricciardo/Renault, pas tatoué à l'encre indélébile

Bilan 2020 - Ricciardo/Renault, pas tatoué à l'encre indélébile
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Pietro Fittipaldi
Équipes Haas F1 Team
Auteur Benjamin Vinel
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021