Bilan de l'enqu?te de la FIA

Après avoir mené une enquête, la FIA a jugé que la stratégie d'équipe de McLaren lors du dernier Grand Prix de Monaco était totalement justifiée

Après avoir mené une enquête, la FIA a jugé que la stratégie d'équipe de McLaren lors du dernier Grand Prix de Monaco était totalement justifiée.
Voici le résumé de leurs investigations.

Les faits

1. A Monaco la stratégie optimale est de faire deux arrêts sauf si la voiture de sécurité est déployée, dans quel cas le choix d'un arrêt peut s'avérer meilleur.

2. La voiture de sécurité a été déployée lors de quatre des cinq derniers Grands Prix de Monaco.

3. Selon les règlements en vigueur, le choix de la stratégie doit être fait avant la dernière phase des qualifications.

4. D'après les mesures effectuées par la FIA, il est évident que la McLaren d'Hamilton possédait cinq tours de carburant de plus que celle d'Alonso.

5. Ceci permettait à Hamilton de ne faire qu'un ravitaillement dans le cas où la voiture de sécurité entrerait en piste lors du premier relais.

6. La voiture de sécurité n'a pas été déployée.

7. A Monaco, les McLaren étaient clairement plus rapides que toutes les autres voitures.

Analyse

L'objectif premier de chaque équipe est que l'un de ses pilotes gagne. S'ils y parviennent, ils essaient de placer l'autre voiture en seconde position.

La voiture de sécurité n'est pas entrée en piste pendant le premier relais d'Alonso, il y avait un risque infime mais réel pour qu'elle le fasse durant les cinq tours que devait couvrir Hamilton avant son arrêt. Cela l'aurait fortement désavantagé par rapport aux voitures du peloton qui n'étaient parties que pour un ravitaillement (les dernières monoplaces étaient attendues vers le tour n°40).

Pour les mêmes raisons, Hamilton a été rappelé aux stands plus tôt pour son deuxième arrêt, cela lui assurant la seconde place, avec ou sans intervention de la voiture de sécurité.

Si la voiture qui précédait Hamilton n'avait pas été celle de son équipier, McLaren aurait probablement parié sur l'arrivée de la safety-car et l'aurait laissé en piste tant que sa quantité de carburant le lui permettait, dans l'espoir qu'il puisse ressortir des stands en leader après l'un de ses arrêts. Cependant, il n'y a aucune obligation pour eux de prendre ce risque pour rattraper leur propre voiture. En effet il serait idiot d'agir ainsi.

Demander à ses pilotes de ralentir quand ils possèdent une avance conséquente est une procédure classique. Cela a pour but de réduire les risques de rencontrer un problème technique (ou d'autre nature). Il est également courant et raisonnable de leur demander de ne pas se pousser l'un l'autre à la limite.

McLaren a pu mettre en place une stratégie d'équipe optimale en raison de l'avance conséquente qu'ils avaient par rapport aux autres voitures. Cela n'a en rien interféré dans le résultat de la course.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren
Type d'article Actualités