Bilan de la course Renault : Kovalainen regrette sa strat?gie

Les deux pilotes de l'écurie Renault ont vécu des fortunes diverses à Spa

Les deux pilotes de l'écurie Renault ont vécu des fortunes diverses à Spa. Le week-end de Fisichella a été cauchemardesque puisqu'il est parti de la dernière position en raison d'un changement de moteur, puis il a abandonné dès le premier tour de course.

De son côté, Kovalainen, parti sur une stratégie à un seul ravitaillement, s'est battu comme un diable pour décrocher le point de la huitième place.

Heikki Kovalainen (8e) :
"J’ai l’impression d’avoir passé la moitié de ma course à surveiller mes rétroviseurs et lorsque la piste était claire, j’étais tout simplement trop chargé pour faire les chronos dont nous avions besoin pour voir notre stratégie fonctionner."

"Pour être honnête, je crois que nous aurions pu prétendre à un meilleur résultat cet après-midi avec une stratégie différente car notre voiture était clairement plus compétitive que ce que nous avons pu voir en course aujourd’hui. Après nos longs runs vendredi, nous pensions que notre rythme était suffisamment bon pour opter pour une stratégie à un arrêt mais nous avons vu aujourd’hui que cela n’a pas marché."

"C’est la vie, parfois vous calculez les risques à prendre mais cela ne paie pas. J’ai pris un superbe départ mais ensuite je n’ai fait qu’essayer de défendre ma place tout au long de la course. Il y a eu de belles bagarres en piste mais personnellement je préfère quand je me trouve en situation d’attaquant !"

"Le point positif à retenir de notre week-end est que notre vitesse de base était plus proche des voitures leaders que ce que nous avons été capables de montrer aujourd’hui. C’est une bonne raison d’être optimiste pour les trois dernières courses de l’année !"

Giancarlo Fisichella (abandon) :
"Il n’y a pas grand-chose à dire après une course aussi courte. Nous nous sommes élancés de la voie des stands, nous avons donc pu opter pour un set up avec moins d’appuis et essayer de remonter."

"Mais au virage numéro 5, j’ai freiné et la voiture ne s’est tout simplement pas arrêtée, je suis sorti tout droit, j’ai tapé le rail et j’ai cassé ma suspension avant. J’ai réussi à rejoindre les stands mais il n’était pas possible d’espérer continuer."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giancarlo Fisichella , Heikki Kovalainen
Type d'article Actualités