Bilan de la course Renault : Course difficile et frustrante

L'écurie Renault s’est trouvée dans l’impossibilité d’atteindre son objectif après une séance de qualifications pourtant prometteuse et voit ses pilotes terminer à la 6ème et à la 15ème positions pour Giancarlo Fisichella et Heikki Kovalainen

L'écurie Renault s’est trouvée dans l’impossibilité d’atteindre son objectif après une séance de qualifications pourtant prometteuse et voit ses pilotes terminer à la 6ème et à la 15ème positions pour Giancarlo Fisichella et Heikki Kovalainen.

La course d’Heikki s’est jouée lorsque, après le départ, sa voiture a été percutée par la Toyota de Jarno Trulli dans le virage numéro 5 alors qu’il était d’ores et déjà engagé dans le virage. Suite à cette collision, son pneu arrière droit souffrait d’une crevaison et sa voiture était légèrement endommagée, ce qui a obligé le pilote Finlandais à repasser par les stands.

Il a ainsi presque tout de suite perdu un tour par rapport aux pilotes de tête. Si les nombreux drapeaux bleus dont il a ensuite fait l’objet n’ont cessé de venir perturber sa course, Heikki était compétitif lorsqu’il pouvait enfin bénéficier d’un tour clair.

En ce qui concerne Giancarlo Fisichella, il s’est montré compétitif lors de son premier relais alors qu’il s’élançait de la 5ème position.

Lors du premier de ses deux arrêts, l’équipe a tenté un coup de poker stratégique et a allongé le second relais de l’Italien, espérant ainsi lui permettre de gagner quelques places lors du deuxième arrêt alors que les autres concurrents devraient faire face à un sévère problème de graining dans leurs premiers tours chaussés de pneus tendres.

Cependant, Giancarlo Fisichella a souffert d’un important problème de sous virage tout au long de son relais en raison de la charge importante d’essence embarquée. Il a ainsi perdu du terrain par rapport à Heidfeld et même s’il a presque réussi à le dépasser lors des ravitaillements, cela n’a pas été suffisant. Il a ensuite défendu sa position bec et ongle contre les assauts de la McLaren de Fernando Alonso.

L’équipe quitte donc Magny-Cours ce soir à 20 points de son principal rival, BMW, au Championnat du Monde des Constructeurs.

Giancarlo Fisichella (6e) :
"J’ai fait mon maximum aujourd’hui. Notre rythme était très proche des BMW, et même plus proche encore des équipes de pointe, j’ai été en mesure de contenir les assauts de Fernando avec une charge de carburant similaire en fin de course. Alors oui, nous progressons et nous faisons de mieux en mieux. Malgré tout, j’ai perdu une place cet après-midi et ce n’est pas bon, surtout face à une BMW. J’ai souffert d’un important sous virage dans mon deuxième relais lorsque j’étais très chargé en essence, ce qui m’a fait perdre du temps."

"En début de course, je me suis battu avec Fernando mais il était beaucoup plus léger et il a fini par me dépasser. En fin de course, nous nous sommes retrouvés et c’était beaucoup plus serré. Les pneus tendres ont souffert d’un problème de grainage lors des premiers tours dans mon dernier relais et à ce stade, il était plus rapide. Nous nous sommes bien battus et ensuite la situation s’est améliorée et j’ai été capable de prendre un peu d’avance. C’était plutôt bien et la voiture s’est ensuite mieux comportée. Nous devons maintenant nous concentrer pour tenter de réduire cet écart de points qui nous sépare de BMW, et ce, dès le week end prochain à Silverstone."

Heikki Kovalainen (15e) :
"Et bien, ma course s’est terminée dans le premier tour et j’ai vraiment la sensation d’avoir manqué une belle occasion aujourd’hui. J’étais en train de tourner dans le virage numéro 5 et Jarno m’a percuté, je suis ensuite parti en tête-à-queue et mon pneu arrière droit était crevé. J’ai dû rentrer au stand et j’ai perdu presque un tour. Ensuite, je devais gérer les nombreux drapeaux bleus qui m’ont beaucoup ralenti, presque dans tous les tours !"

"Mes chronos semblaient plutôt compétitifs lorsque j’avais un tour clair mais il était dur d’être dans le rythme pour être honnête. J’ai fait toute la course avec le même groupe de pilotes leaders, j’étais donc dans le rythme. Mais après un incident comme celui que j’ai connu aujourd’hui, il n’y a pas grand-chose à faire ! Les qualifications et les essais ont montré que nous étions dans le rythme petit à petit et j’ai maintenant les yeux tournés vers Silverstone."

Source : Renault F1

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giancarlo Fisichella , Jarno Trulli , Fernando Alonso , Heikki Kovalainen
Équipes McLaren
Type d'article Actualités