Bilan de la course Renault : Deux R27 dans les (petits) points

Pour la deuxième fois de la saison, les deux R27 de Giancarlo Fisichella et Heikki Kovalainen sont entrées dans les points, une petite victoire pour l'équipe double championne du monde

Pour la deuxième fois de la saison, les deux R27 de Giancarlo Fisichella et Heikki Kovalainen sont entrées dans les points, une petite victoire pour l'équipe double championne du monde.

Légère frustration tout de même, car trois points c'est très peu et toute l'équipe s'attendait à un meilleur résultat à l'issue du Grand Prix de Grande-Bretagne.

Heikki Kovalainen (7e) :
"C’est une course en deux parties en ce qui me concerne. J’ai pris un bon départ et j’ai réussi à dépasser Ralf, ce qui me mettait en cinquième position avec le départ de Massa depuis la voie des stands. Très rapidement, les pneus arrières se sont dégradés et j’ai commencé à lutter avec la voiture, notamment dans les zones plus lentes. Dans mon dernier relais, je suis resté en pneus durs et la même chose s’est produite. C’est seulement dans mon dernier relais, lorsque j’ai utilisé les pneus tendres que la voiture s’est bien comportée et s’est montrée aussi plus constante."

"C’est étonnant car Giancarlo a connu la situation inverse apparemment. Finir 7ème n’est sans doute pas la place où nous voulions être mais il n’y a pas de recette miracle pour progresser. Il faut s’asseoir, essayer de comprendre ce qui n’a pas fonctionné et éliminer les problèmes un à un. C’est ce que nous avons réussi à faire jusque là et je sais que l’équipe va continuer dans ce sens, dès les essais de Spa la semaine prochaine."

Giancarlo Fisichella (8e) :
"Cela a été une course difficile cet après-midi. J’ai dépassé Ralf au départ mais Nick a réussi à me passer au premier virage. J’ai fait ensuite un bon passage à Becketts pour finalement pouvoir le doubler à Stowe. Mon premier relais a été plutôt bon, le second aussi, lorsque j’étais en pneus durs."

"Quand je me suis arrêté pour la dernière fois et que je suis passé en pneus tendres, la voiture a eu beaucoup moins de grip et se montrait moins constante, plus difficile à piloter, comme si j’avais un problème. La situation était très bizarre mais cela n’a pas mis en péril ma position et j’ai pu finir ma course. Je marque donc un point mais en deux week-ends nous avons perdu beaucoup de terrain sur les BMW au championnat. Tout le monde travaille très dur pour inverser la situation et nous espérons revenir en Allemagne, pour le prochain Grand Prix."

source : ING Renault F1

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giancarlo Fisichella , Heikki Kovalainen
Type d'article Actualités