Bilan de la saison : Force India

Depuis son arrivée en F1 en 2008, Force India est une écurie qui a été en constante progression (aucun point en 2008, 13 en 2009, 68 en 2010, 69 en 2011 et 109 en 2012)

Depuis son arrivée en F1 en 2008, Force India est une écurie qui a été en constante progression (aucun point en 2008, 13 en 2009, 68 en 2010, 69 en 2011 et 109 en 2012). L’écurie indienne termine la saison à la 7e place entre ses deux teams privés rivaux Sauber (126 points) et Williams (76 points).

L’écurie de Vijay Mallya a inscrit des points lors de 16 Grand Prix, ce qui en fait la 5e écurie la plus régulière de la saison derrière Ferrari, Lotus, Mclaren (20 GP dans les points) et Red Bull (19 GP dans les points). Force India a également été avec Ferrari, McLaren et Lotus l'une des seules écuries à marquer des points lors de tous les Grand Prix de la seconde partie de saison.

Malgré cette régularité, il manque cependant encore un petit quelque chose à Force India pour réaliser des gros résultats à l’instar des quatre podiums de Sauber ou de la victoire de Pastor Maldonado et de sa Williams en Espagne. On sent néanmoins que l’écurie est sur la bonne voie : Paul di Resta termine 4e à Singapour et Nico Hülkenberg mène 30 tours du Grand Prix du Brésil pour finalement terminer 5e après avoir récolté un drive through pour un dépassement approximatif sur Lewis Hamilton.

La saison de Force India est également marquée par le mandat d’arrêt lancé à l’encontre de son patron Vijay Mallya au courant du mois d’octobre. On reprochait au milliardaire indien d’avoir émis des chèques sans provisions destinés à régler des frais de Kingfisher Airlines, compagnie détenue par Mallya et sponsor de l’écurie Force India. L’affaire est rapidement réglée afin que Mallya puisse être présent pour le Grand Prix d’Inde, mais Kingfisher est toujours à la recherche d’un repreneur et le personnel de la compagnie n’est plus payé depuis des mois.

Côté pilote, Force India a également dû se séparer de Nico Hülkenberg qui a signé pour Sauber en 2013. Le nom de son remplaçant n’est toujours pas connu et des dizaines de pilotes (dont Jules Bianchi, pilote d’essais de l’écurie) se bousculent au portillon pour tenter de décrocher un volant de titulaire.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Paul di Resta , Pastor Maldonado , Nico Hülkenberg , Jules Bianchi
Équipes McLaren , Sauber , Williams , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités