Bilan des qualifs Renault : Pas assez rapide, tout simplement

Les pilotes de l'écurie Renault n'y vont pas par quatre chemins pour expliquer leurs positions sur la grille de départ

Les pilotes de l'écurie Renault n'y vont pas par quatre chemins pour expliquer leurs positions sur la grille de départ. Selon eux, la R27 n'était pas suffisamment rapide dans ces conditions pour espérer atteindre le Top 10.

Giancarlo Fisichella (11e) :
"Cela a été une séance de qualifications très difficile pour moi. Le niveau d’adhérence de la voiture n’était pas fantastique mais j’aurais sans doute pu réussir à me qualifier en Q3 si j’avais passé mon deuxième train de pneus un tour plus tôt."

"Notre principal problème a été notre rythme dans cette configuration, cela n’était pas suffisant aujourd’hui. Demain est un autre jour comme on dit et nous avons déjà gagné une place de par la pénalité de Rosberg. Si les conditions de piste évoluent comme nous le pensons, nous avons les moyens de faire une bonne course."

Heikki Kovalainen (12e) :
"L’équilibre de la voiture n’était pas bon aujourd’hui et j’ai fait plusieurs bons tours clairs dans des conditions pourtant difficiles mais nous manquions d'adhérence, la voiture glissait des quatre roues dans presque tous les virages."

"Il n’y a pas grand-chose de plus à dire car notre position souligne notre rythme aujourd’hui et nous n’étions tout simplement pas suffisamment rapides pour entrer dans la phase ultime des qualifications. Cependant, nous savons que nous avons pris des décisions délibérées en ce qui concerne la mise au point des monoplaces qui seront en parc fermé d’ici la course et j’espère que cela paiera demain après-midi."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giancarlo Fisichella , Heikki Kovalainen
Type d'article Actualités