Bilan F1 2016 - Toro Rosso en manque de puissance

Les experts de Motorsport.com notent les équipes selon leurs performances et leurs résultats en 2016. Aujourd'hui, Toro Rosso, qui a passé l'essentiel de son année à tenter de compenser son déficit de puissance moteur.

Bilan F1 2016 - Toro Rosso en manque de puissance

Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11

 Jonathan Noble - 6

Une saison faite de hauts et de bas incroyables pour Toro Rosso, qui s'est battu avec un moteur Ferrari vieux d'un an, affichant régulièrement un déficit de chevaux par rapport à la concurrence.

La force de son châssis l'a aidé à signer quelques grosses performances malgré tout, tandis que Carlos Sainz n'a pas laissé la déception de ne pas obtenir le baquet Red Bull l'affecter.

Il aurait dû décrocher un podium à Monaco, mais son talent évident, allié au pas en avant que le passage au moteur Renault devrait apporter en 2017, est quelque chose qui donne à l'équipe des raisons d'être confiante.

 Oleg Karpov - 6

Depuis plusieurs années, Toro Rosso vise une place finale parmi les cinq premiers au championnat constructeurs, et cette année, l'équipe n'est pas passée loin de cet objectif. La STR11 conçue par James Key était une très bonne voiture, et nous avons vu son potentiel sur des circuits comme Monaco et Singapour, mais un manque de puissance dû au moteur Ferrari de l'année dernière a coûté cher à l'équipe. 

La décision de Red Bull de changer les pilotes en cours de saison n'a pas aidé non plus, car il a fallu quelques mois à Daniil Kvyat pour s'adapter à la voiture et retrouver sa confiance.

 Glenn Freeman - 8

Imaginer un châssis Toro Rosso avec une unité de puissance compétitive est alléchant. La voiture proposait évidemment un package bien en ordre, si ce n'est que son moteur 2015 était trop distancé, et la perte de Max Verstappen pour récupérer un Daniil Kvyat affecté était clairement un élément perturbant. 

Néanmoins, Carlos Sainz a fait un travail phénoménal dans la voiture. Son seul problème est la qualité des pilotes présents chez Red Bull Racing pour le moment.

 Kate Walker - 7

Bien que négligé par Helmut Marko quand Max Verstappen a été promu chez Red Bull, Carlos Sainz a été très performant en 2016, offrant à Toro Rosso deux sixièmes places et inscrivant des points lors de dix courses. 

Sa régularité en milieu de grille lui a permis d'être applaudi, tout comme son pilotage sous la pluie à Interlagos, où il concurrençait les chronos de la Red Bull de Max Verstappen après s'être qualifié avec un temps deux secondes au tour moins rapide. 

Dans l'autre voiture, Daniil Kvyat a mis du temps à retrouver son niveau après son éviction de chez Red Bull, mais il a retrouvé le rythme à Singapour, où il a dit avoir "laissé son âme en piste"

 Pablo Elizalde - 7

Devoir utiliser un moteur Ferrari vieux d'un an devait affecter l'équipe, particulièrement au fil de la saison. 

Ella a tout de même réussi à en extraire beaucoup, même si les problèmes rencontrés après l'introduction de la version B du châssis a fait perdre plusieurs occasions de marquer des points. Avec une équipe de design compétente et un moteur à jour, elle devrait être en meilleure forme l'année prochaine.

 Guillaume Navarro - 7

Le team de Faenza n’a sans doute pas reçu l’attention et les compliments souvent mérités. Il faut dire que les progrès de McLaren et les débuts de Haas pouvaient parfois voler la vedette au junior team Red Bull, qui a dû composer avec un changement de pilotes en cours de saison, perdant la perle Verstappen et récoltant un Kvyat détruit mentalement.

Avec un moteur Ferrari daté d’un an à bord, et fixé tardivement dans les plans de conception du team, 2016 fut une belle année. Retour désormais avec Renault, et à la possibilité d’apprendre plus des données de Red Bull Technologies…

 Erwin Jaeggi - 6

Le team principal de Toro Rosso, Franz Tost, avait été très clair quant à l'objectif pour cette saison : terminer cinquième au championnat constructeurs. Alors, finir septième est une grande déception. Bien sûr, l'échange de pilotes n'a pas aidé l'écurie de Faenza. Non pas que Daniil Kvyat soit un mauvais pilote, mais il avait besoin de temps pour s'adapter à la nouvelle situation et à sa nouvelle voiture. 

Le fait que Toro Rosso utilisait un moteur Ferrari vieux d'un an a aussi rendu les choses incroyablement plus compliquées au fur et à mesure que la saison se rapprochait de son terme. Passer à Renault pour 2017 et conserver Carlos Sainz et Kvyat au volant devrait donner à STR de meilleures opportunités l'année prochaine.

 Jacobo Vega - 7

Avec Toro Rosso, c'est la même histoire chaque année : James Key est très compétent pour concevoir une voiture formidable, mais le manque de budget rend les progrès difficiles au cours de la saison. 

Cette année était même encore plus difficile avec un moteur Ferrari de 2015, mais l'équipe a quand même pu signer de très bons résultats. Je crois que Carlos Sainz a fait du très bon travail et il a montré qu'il était un pilote qui méritait sa chance dans une meilleure équipe, espérons en 2018.

Note : 6,75/10

Essais hivernaux
Essais hivernaux
1/22

Photo de: XPB Images

Grand Prix d'Australie
Grand Prix d'Australie
2/22

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Bahreïn
Grand Prix de Bahreïn
3/22

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Chine
Grand Prix de Chine
4/22

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Russie
Grand Prix de Russie
5/22

Photo de: XPB Images

Grand Prix d'Espagne
Grand Prix d'Espagne
6/22

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Monaco
Grand Prix de Monaco
7/22

Photo de: XPB Images

Grand Prix du Canada
Grand Prix du Canada
8/22

Photo de: XPB Images

Grand Prix d'Europe
Grand Prix d'Europe
9/22

Photo de: XPB Images

Grand Prix d'Autriche
Grand Prix d'Autriche
10/22

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Grande-Bretagne
Grand Prix de Grande-Bretagne
11/22

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Hongrie
Grand Prix de Hongrie
12/22

Photo de: Red Bull Content Pool

Grand Prix d'Allemagne
Grand Prix d'Allemagne
13/22

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Belgique
Grand Prix de Belgique
14/22

Photo de: XPB Images

Grand Prix d'Italie
Grand Prix d'Italie
15/22

Photo de: Alessio Morgese

Grand Prix de Singapour
Grand Prix de Singapour
16/22

Photo de: Red Bull Content Pool

Grand Prix de Malaisie
Grand Prix de Malaisie
17/22

Photo de: XPB Images

Grand Prix du Japon
Grand Prix du Japon
18/22

Photo de: XPB Images

Grand Prix des Etats-Unis
Grand Prix des Etats-Unis
19/22

Photo de: XPB Images

Grand Prix du Mexique
Grand Prix du Mexique
20/22

Photo de: XPB Images

Grand Prix du Brésil
Grand Prix du Brésil
21/22

Photo de: XPB Images

Grand Prix d'Abu Dhabi
Grand Prix d'Abu Dhabi
22/22

Photo de: LAT Images

partages
commentaires
Massa prédit un "grand avenir" en F1 à Bottas
Article précédent

Massa prédit un "grand avenir" en F1 à Bottas

Article suivant

Quel bilan pour les jeunes pilotes Renault en 2016 ?

Quel bilan pour les jeunes pilotes Renault en 2016 ?
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021