Bilan mi-saison : McLaren

Si l’on s’en tient strictement aux chiffres, les deux derniers Grand Prix de McLaren n’avaient rien d’alarmant

Si l’on s’en tient strictement aux chiffres, les deux derniers Grand Prix de McLaren n’avaient rien d’alarmant. En inscrivant 51 points, le team de Woking n’est en effet ni plus ni moins que l’équipe ayant réalisé la plus grosse moisson avant de partir en vacances, s’attachant à la seconde place du championnat, juste une encablure devant Lotus.

Mais il y a une autre façon de lire la première demi-saison de McLaren : arrivée avec ce qui semblait être la monoplace la plus affûtée du plateau en essais et lors des premiers Grand Prix, l’équipe grise a laissé passer quelques occasions de rafler de gros points, manquant cruellement aujourd’hui face à une concurrence de 5 autres teams ayant trusté la plus haute marche du podium.

Derrière Red Bull l’an passé, McLaren occupe donc toujours cette position d’outsider, mais Lewis Hamilton et surtout Jenson Button, pourtant tous deux vainqueurs cette saison, évoluent loin de Fernando Alonso au classement pilotes.

Comme l’ont démontré les derniers Grand Prix, McLaren ne parvient pas encore à offrir à Jenson Button une monoplace convenant à son style, de façon d’ailleurs assez alarmante. Car il semble que depuis ces essais du Mugello ouvertement boudés par les titulaires, Red Bull, Ferrari et Lotus évoluent devant sur plusieurs types de tracés, en dépit des efforts significatifs de Lewis en qualifications.

Le team a également travaillé dur sur ses arrêts aux stands, ayant trop souvent été la cause de grosses frustrations. Si McLaren est l’équipe détenant le record de vitesse sur un changement de pneus cette saison, les couacs à l’arrière gauche de la machine d’Hamilton ont coûté cher. Au final, si McLaren ne semble pas couler, le rythme de développement n’est, selon l’aveu même du management, pas suffisant pour pousser la concurrence qui fort heureusement se partage les points de GP en GP. Mais la constance demeure un besoin crucial, que Fernando Alonso affiche depuis 11 Grand Prix et que McLaren devra savoir reproduire pour avoir une chance de se présenter lors des derniers GP avec une chance de jouer les titres. Trop de courses (Bahreïn, Espagne, Europe, Grande-Bretagne) ne rapportèrent qu’une petite poignée de points, que même Force India, Sauber ou Williams égalaient ou surpassèrent. N’oublions cependant pas que l’on parle du team ayant su renverser la vapeur l’an dernier et s’afficher comme le seul rival de Red Bull capable de pousser ledit développement de la monoplace aussi vite, sinon plus que le team champion du monde. La progression de Ferrari en ce début de saison pourrait ainsi être imitée par les anglais pour les 9 dernières manches de ce palpitant exercice, tenant toutes ses promesses de grand classique.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Fernando Alonso , Lewis Hamilton
Équipes McLaren , Sauber , Williams , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités