Bilan mi-saison : DTM (3/3)

A l’instar de la Formule 1, le DTM connait également sa trêve estivale, et ce depuis l’Eventshow de Munich les 14 et 15 juillet derniers

A l’instar de la Formule 1, le DTM connait également sa trêve estivale, et ce depuis l’Eventshow de Munich les 14 et 15 juillet derniers. Avec déjà cinq des dix manches que composent la saison derrière eux, pilotes et écuries entameront dès la fin du mois d’août la dernière ligne droite de la campagne 2012.

Avant cela, l’occasion nous est donné de revenir sur les forces en présence mais également sur les déceptions de ce début d’année. Aujourd'hui, ToileF1.com vous propose de découvrir le troisième et dernier volet de ce bilan de mi-saison DTM.



Une héritière pas si digne que ça


Championne à quatre reprises lors des cinq dernières années, l’Audi A4 cédait logiquement son trône à l’A5 cette saison, nouvelle réglementation technique oblige (utilisation d’une berline coupé). Le premier constat évident est que la dernière née des usines d’Ingolstadt n’est pas à la hauteur. Ou au moins qu’elle ne l’a pas été sur les premières courses. S’appuyant sur un Mattias Ekström constant mais assurément en difficulté avec sa nouvelle machine, Audi accuse déjà un sérieux retard sur Mercedes aux championnats pilotes et écuries.

Pire encore, la marque aux quatre anneaux est talonnée par BMW, qui ne compte que quatre petites unités de retard, avec pourtant deux voitures en moins. Victime de problèmes de mise en température des pneumatiques en début de saison, Audi semble avoir rectifié le tir. C’est tout du moins ce que laissait croire la victoire de Mortara au Red Bull Ring. Mais les huit points marqués au Norisring ont simplement rappelé au constructeur champion qu’il reste encore beaucoup de travail. Peut-être trop de travail même pour cette année.

Ils nous ont également séduits
Alors que tout le monde le voyait dominé par Andy Priaulx, Augusto Farfus Jr. A signé une très bonne première partie de saison. Il est par ailleurs le seul nouveau-venu à être monté sur le podium en 2012, toutes équipes confondues. Cinquième au Norisring, David Coulthard affiche quant à lui de nets progrès alors qu’il entamait sa troisième saison en DTM. L’ex-pilote de F1 va-t-il confirmer ? Enfin, après un passage éclair chez Abt Sportsline, Mike Rockenfeller retrouvait le team Phoenix, avec lequel il s’était déjà illustré en 2010. Deuxième meilleur pilote Audi jusque là, il aurait peut-être mérité de garder sa place…

Ils nous déçoivent (pour le moment)
Champion 2008 et 2009, Timo Scheider a littéralement sombré cette saison. Eliminé à plusieurs reprises dès la Q1 en qualifications, il n’a jamais fait mieux que sixième (deux fois) cette saison. L’Allemand ne s’habitue toujours pas aux gommes Hankook. De son côté, Susie Wolff, première femme à avoir marqué des points en DTM, nous avait promis une belle saison. Force est de constater qu’elle ne tient pas sa promesse, ou que nous n’avons pas les mêmes notions de belle saison. Avec un compteur toujours vierge, la nouvelle pilote d’essais Williams a encore cinq courses pour nous épater. Et en a les moyens. La deuxième partie ici

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes David Coulthard , Timo Scheider , Mattias Ekström , Augusto Farfus , Susie Wolff , Mike Rockenfeller , Andy Priaulx
Équipes Mercedes , Williams
Type d'article Actualités