Bilan mi-saison : Kimi Räikkönen

Pour son retour en Formule 1, Kimi Räikkönen a réalisé une première partie de saison solide au volant de la Lotus

Pour son retour en Formule 1, Kimi Räikkönen a réalisé une première partie de saison solide au volant de la Lotus. Aucun abandon du Finlandais n’a été à déplorer, ce qui était pourtant son talon d’Achille quelques années plus tôt.

Le Finlandais ne s’est pas contenté de finir les courses : il a su démontrer qu’il n’avait rien perdu de son talent d’antan. Au Bahreïn, il a effectué une remontée de la 11ème place sur la grille à la 2ème marche du podium. Il ne s’agit pas de sa remontée de 2006 sur ce même circuit de Sakhir, mais cela compte!

En Malaisie, Iceman reprend ses bonnes vieilles habitudes en effectuant le meilleur tour en course, l’une de ses spécialités. Au total jusqu’ici, le Finlandais peut se targuer d’avoir signé 5 podiums (deux 3ème places, trois 2ème places). Jusqu'où peut-il aller cette saison?

Il demeure quelques petits points sur lesquels Kimi a la possibilité de progresser pour signer la victoire. Le Finlandais ne s’est jamais qualifié plus haut qu’au 5ème rang, et compte une 18ème place dans cet exercice, en Australie. L’exception qui confirme la règle, certes, mais deux autres non-qualifications en Q3 comparées au palmarès de Romain Grosjean en qualifications, ainsi que sa 2ème place en Hongrie dans cet exercice doivent inciter le Finlandais à hausser son niveau de jeu sur un tour. Car très souvent, en course, les 25 points de la gagne sont passés à quelques secondes. Plus anecdotique, son seul résultat hors des points remonte à la Chine, où il s’est classé 14ème. Pourtant, il se tenait à la 2ème place lors des derniers tours, créant un bouchon tant ses pneus étaient détériorés. Après avoir affiché une résistance respectable, le Finlandais a dû s’incliner à mesure que ses gommes l’abandonnaient. En résumé, à part ce résultat, la constance du Finlandais en course, son implication et ses dépassements de plus en plus autoritaires laissent présager une bonne seconde partie de saison du Finlandais. Le suspense reste entier sur sa présence dans la lutte pour le titre - seul le temps pourra le dire...mais le développement de la Lotus et son agilité sur tous les types de circuits pourraient faire d'Iceman le Cheval Noir de cette saison 2012...comme en 2007!

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Romain Grosjean
Type d'article Actualités