Bilan mi-saison : Vitaly Petrov

Le seul pilote russe du plateau s'est maintenu en Formule 1 de justesse, en signant à la dernière minute chez Caterham avant ce début de saison 2012

Le seul pilote russe du plateau s'est maintenu en Formule 1 de justesse, en signant à la dernière minute chez Caterham avant ce début de saison 2012. Candidat aux podiums et aux points la saison dernière, Vitaly Petrov se retrouve désormais en fond de grille.

La Caterham, bien que propulsée par un bloc Renault et munie d'un KERS, peine encore à rejoindre le milieu du peloton, surtout en qualifications. Petrov est souvent surclassé par son équipier finlandais, même si le pilote russe parvient toujours à devancer les pilotes des autres petites écuries et à se rapprocher d'une Toro Rosso. Mais Vitaly est encore trop loin de la Q2.

C'est pourtant en course que Petrov inverse la tendance, en terminant à plusieurs reprises devant son expérimenté équipier. Le pilote Caterham navigue toujours dans la seconde moitié du classement, même si il est l'auteur d'une belle remontée lors du Grand Prix d'Europe. Parti 20ème, il se classe 13ème lors d'une course à rebondissements. Vitaly est cependant d'avantage affecté par des ennuis mécanique : colonne de direction cassée en Australie, problème électrique à Monaco, et casse moteur lors de son tour d'installation sur la grille en Grande Bretagne.

Malgré un bilan peu flatteur, Petrov continue à travailler dur, également pour se débarrasser d'une tenace étiquette de pilote payant. Sa monoplace semble être coincée entre deux pelotons. Trop rapide pour les jeunes équipes, pas assez rapide pour se mesurer aux milieu de classement. Et les pilotes Caterham semblent en subir les conséquences. Vitaly a encore une moitié de saison pour se rapprocher de son équipier, et des équipes du milieu de grille.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Vitaly Petrov
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités