Bilan saison : Heikki Kovalainen

Sur la touche à l’aube de la saison 2013, Heikki Kovalainen s’attendait à passer une année difficile

Sur la touche à l’aube de la saison 2013, Heikki Kovalainen s’attendait à passer une année difficile. Après des négociations avec plusieurs équipes, le Finlandais n’était pas parvenu à trouver un baquet de titulaire pour cette saison, et était résolument opposé à l’idée de changer de discipline ou d’accepter un poste de troisième pilote.

Regardant le Grand Prix d’Australie à la télévision, Kovalainen a assisté aux trois sorties de piste des pilotes Caterham lors des qualifications pluvieuses ; van der Garde et Pic s’étaient alors classés aux deux dernières places de la séance. Kovalainen en a profité pour envoyer un sms malicieux à son ancien patron Tony Fernandes “Je serais passé en Q2, moi !”. L’homme d’affaires malaisien n’ayant jamais caché qu’il aurait souhaité conserver le fer de lance de son équipe, il l’a invité à assister au Grand Prix de Malaisie, puis les deux hommes ont conclu un accord : Kovalainen a fait son retour au sein de Caterham en tant que pilote de réserve dans le but d’apporter son expérience à l’équipe, les deux pilotes titulaires étant relativement inexpérimentés.

L’emblématique pilote Caterham a donc disputé six séances d’Essais Libres 1 au fil de la saison : à Bahreïn, à Barcelone, à Spa-Francorchamps, à Monza, à Suzuka et à Abu Dhabi. Présent sur tous les Grands Prix et travaillant également à l'usine de Leafield, il a contribué au développement de la CT03.

Un événement bouleverse néanmoins la fin de la saison. Début novembre, Kimi Räikkönen annonce sa prochaine opération du dos, et par conséquent, la fin de sa saison. Davide Valsecchi, pilote de réserve Lotus, se lèche les babines, mais les dirigeants de l’écurie ne sont pas de cet avis et décident d’engager Kovalainen dans l’optique du championnat des constructeurs, après avoir essuyé le refus de Nico Hülkenberg. Le Finlandais passe une journée à Enstone avant de s’envoler à destination d’Austin. Dès le début du weekend, Kovalainen affiche un niveau de performance satisfaisant. Ses chronos sur un tour sont comparables à ceux de Romain Grosjean, tandis que sur les longs relais, il affiche un déficit de moins d’une seconde, en moyenne, sur son coéquipier. En qualifications, Kovalainen concrétise, se classant à une demi-seconde de son coéquipier en Q2 et en Q3 : il s’octroie ainsi la huitième place sur la grille. La course ne se passe néanmoins pas comme prévu. Kovalainen perd quatre places au départ, mais en anticipant son arrêt au stand, il parvient à prendre l’avantage sur Rosberg, Ricciardo et di Resta et se retrouve en lutte pour la 9e place. Cependant, un sac en papier obstruant le disque de frein, puis la perte de son KERS lui ôteront toute chance de marquer des points. Sa performance reste néanmoins convaincante, si bien qu’Eric Boullier admet qu’il considère la possibilité de le titulariser en 2014. Le Grand Prix du Brésil ne se passe toutefois pas aussi bien. Après avoir fini dans le top 5 des EL2 et des EL3, Kovalainen rate la Q3 pour 0,015 seconde et est clairement déçu de sa performance. Il espère quand même marquer des points le lendemain, mais un départ complètement raté le handicape grandement dans cette optique. Il ne parvient pas à remonter dans les points et échoue à la 14e place, à treize secondes de la dixième place. Malgré des circonstances atténuantes évidentes, Kovalainen n’est pas parvenu à atteindre l’objectif qui lui était fixé par Lotus : marquer des points pour aider l’équipe au championnat des constructeurs. Le Finlandais s’est cassé les dents sur un défi qui a pris à défaut de nombreux pilotes par le passé, tels Jacques Villeneuve chez Renault et Giancarlo Fisichella chez Ferrari. Le bilan négatif de cet intérim ne devrait toutefois pas avoir d’impact sur les chances du Finlandais d’obtenir un baquet chez Caterham pour 2014 : Tony Fernandes et Cyril Abiteboul connaissent déjà sa valeur.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giancarlo Fisichella , Jacques Villeneuve , Kimi Räikkönen , Heikki Kovalainen , Davide Valsecchi , Nico Hülkenberg , Romain Grosjean
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités