Bilan saison : Nico Hülkenberg

Cette saison fut pour Nico Hülkenberg la 3e saison au plus haut niveau du sport automobile

Cette saison fut pour Nico Hülkenberg la 3e saison au plus haut niveau du sport automobile. Fraîchement transféré de chez Force India, le grand Nico espérait par ce transfert se rapprocher un peu plus des hauteurs du classement (et d'un volant dans un top team confortablement établi financièrement). Sauber (propulsé par un moteur Ferrari) avait en effet signé 4 podiums en 2012 et s'était montré particulièrement efficace avec les enveloppes Pirelli.

Malheureusement, la première partie de saison fut très compliquée pour le jeune pilote allemand. Hülkenberg manque le premier Grand Prix de la saison à cause d'un problème de réservoir et ne marque que 7 unités lors des dix premières courses, portant l'équipe à bout de bras. De plus, Sauber a des difficultés financières et manque de moyens pour développer une monoplace performante et payer son pilote titulaire. Des rumeurs de départ en cours de saison émergent, mais Hülkenberg fait bloc avec son team et assure que la meilleure façon de se mettre en valeur est de rester fidèle à ses troupes.

La seconde partie de saison ressemble à un autre millésime, tant la Sauber est plus compétitive et le talent de Hülkenberg permet de faire le reste. L'Allemand inscrit 44 points et laisse parfois des pilotes comme Fernando Alonso admiratifs de ses performances. Il finit notamment 5e en Italie (3e en qualifications), 4e en Corée, où il égale son meilleur résultat en Grand Prix (4e à Spa-Francorchamps en 2012), et signe une 6e place au Japon ainsi qu'aux USA.

Au final, Hülkenberg décroche une 10e place au classement des pilotes, sa meilleure performance à ce jour.

Les performances de Hülkenberg sont unanimement reconnues au sein du paddock et le jeune pilote est pressenti dans beaucoup d'équipes de pointe, notamment Ferrari. Cependant, Ferrari choisit Kimi Räikkönen pour remplacer Felipe Massa, en dépit de l'existence d'un pré-contrat liant la Scuderia au jeune pilote allemand.

Hulk est aussi dans les petits papiers de l'écurie Lotus grâce à l'arrivée de Quantum, mais l'accord avec le fond d'investissement privé tarde à être signé et Hulk préfère assurer ses arrières en signant avec Force India sur plusieurs saisons. Gageons cependant que des clauses de sortie auront été sagement négociées en cas de coup de fil de Maranello ou Woking l'été prochain!

Ainsi, malgré un talent certain, le pilote de 26 ans "stagne" au sein des écuries du milieu de peloton (Williams en 2010, Force India en 2012, Sauber 2013 et Force India en 2014), mais garde la grosse cote, et s'annonce comme l'un des pilotes à suivre de très près l'an prochain.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Fernando Alonso , Felipe Massa , Nico Hülkenberg
Équipes Sauber , Williams , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités