Billy Monger n'abandonne pas son "rêve" de F1

Billy Monger, double amputé des jambes, a déclaré qu'il prévoyait toujours de piloter en monoplace et de poursuivre son "rêve" de rouler en Formule 1 quand il retrouvera la compétition.

L'adolescent a eu une jambe amputée au-dessus du genou et l'autre en dessous après avoir percuté une voiture très lente lors d'une course de British F4 à Donington Park en avril 2016. Moins de trois mois après cet accident, il a de nouveau piloté et a également effectué des tests approfondis en simulateur pour préparer un retour.

S'exprimant sur la scène du salon Autosport International, Monger a déclaré avoir toujours l'ambition de revenir en monoplace. Avec le soutien de la Motor Sports Association, le Britannique a réussi à obtenir un changement réglementaire qui aurait auparavant empêché les pilotes handicapés de concourir dans les catégories internationales de monoplace.

"Quand j'avais huit ans, je regardais la F1. C'est ce que j'ai vu, j'ai regardé ces gars qui étaient les meilleurs pilotes du monde", a expliqué Monger, qui réalise une série de cascades au sein de la Live Action Arena ce week-end à l'occasion de l'Autosport International avec Mission Motorsport.

"Ne vous méprenez pas, je suis allé au Mans [en 2017] et j'en ai aimé chaque minute, mais je sens juste que dans mon esprit le rêve a toujours été la F1 depuis que je l'ai regardée à la TV à huit ans et que j'ai soutenu des gens comme Lewis Hamilton et Jenson Button."

"Avoir la passion de continuer la monoplace, qui est ce dans quoi je pense que je vais réussir, et être à mon meilleur, et ensuite j'aimerais avoir l'opportunité de faire Le Mans comme ça dans le futur. Ça serait extraordinaire."

Monger, qui a été invité par Hamilton lors du Grand Prix de Grande-Bretagne, a ajouté que le quadruple Champion du monde était sujet à des critiques inutiles de certains médias. "Je trouve qu'il a un peu mauvaise presse auprès des médias. Le temps que j'ai passé avec lui lors du Grand Prix de Grande-Bretagne, il était tout ce que je voulais que mon héros soit."

"Il m'a traité avec respect, il était sensible à ce que je traversais et il était juste là pour que je passe du bon temps. Pour moi, qui le regarde depuis que j'ai huit ans, je n'aurais pas pu imaginer une meilleure façon de passer le Grand Prix de Grande-Bretagne en meilleure compagnie."

"Je suis toujours reconnaissant, et il garde toujours le contact avec moi aujourd'hui pour voir comment je vais et quels sont mes plans. Il est extraordinaire ; il se fait beaucoup critiquer dans les médias mais je n'ai que de bonnes choses à dire de lui."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Billy Monger
Type d'article Actualités