Ferrari aurait dû se concentrer sur l'appui en concevant la SF90

Ferrari aurait dû se focaliser davantage sur l'appui aérodynamique en concevant sa monoplace actuelle, reconnaît le directeur d'équipe Mattia Binotto.

Ferrari aurait dû se concentrer sur l'appui en concevant la SF90

La Scuderia était favorite pour la saison 2019 après s'être montrée très compétitive en essais hivernaux, mais n'a pu empêcher Mercedes de remporter huit victoires consécutives et de prendre une avance conséquente que l'écurie à l'étoile a maintenue à l'heure de la trêve estivale.

Lire aussi :

Bien que la SF90 bénéficie d'une vitesse de pointe supérieure, son déficit d'appui aérodynamique la met en difficulté sur les circuits comprenant de nombreux virages lents. Augmenter cet appui est une priorité de longue date pour Ferrari, et Mattia Binotto reconnaît qu'avec le recul, il aurait mieux valu se concentrer là-dessus – d'autant que cela aurait contribué à une meilleure gestion des pneus Pirelli.

Binotto explique à Motorsport.com que l'équilibre actuel de Ferrari entre l'appui aéro et la traînée n'est "pas une question de philosophie" ou de concept, et que les chevaux supplémentaires de son unité de puissance jouent un rôle dans sa vitesse de pointe supérieure. Mais il ajoute : "Ces pneus requièrent certainement davantage d'appui, ne serait-ce que pour les mettre en température, pour les faire fonctionner. Donc oui, si je devais revenir un an en arrière, je mettrais davantage l'accent sur l'appui aéro par rapport à ce que nous avons fait, quitte à avoir davantage de traînée. Peut-on appeler ça un concept ? Je n'en suis pas si sûr. Je pense que c'est un objectif qui est devenu plus clair, à n'en pas douter."

Mattia Binotto, directeur de Ferrari

Le gain de performance de Mercedes au fil des essais de pré-saison n'est pas passé inaperçu pour la Scuderia, alors consciente que l'écurie rivale avait assemblé un package formidable. Elle s'attendait néanmoins à ce que la SF90 fasse, en moyenne, jeu égal avec la Flèche d'Argent.

"Nous avons été surpris par nos mauvaises performances au début de la saison, car nous ne nous attendions peut-être pas à être devant, mais au moins aussi rapides qu'eux, et ce n'était pas le cas en Australie", déplore Binotto. "C'était peut-être le cas à Bahreïn, mais pas en moyenne comme nous nous y attendions."

Lire aussi :

La nette défaite au Grand Prix d'Espagne, sur un circuit de Barcelone où la SF90 avait été compétitive en essais de pré-saison, avait ainsi été particulièrement "décourageante". Binotto poursuit : "Il est vrai également que si l'on regarde la première moitié de saison, c'est assez étrange de voir comme certaines voitures sont performantes lors de certaines courses et d'autres non – même les voitures qui étaient les plus rapides au début de la saison n'étaient certainement pas les plus rapides sur certains circuits. Il y avait vraiment des hauts et des bas, pour toutes les voitures."

"S'il y a quelque chose qui doit être étudié, c'est peut-être la moyenne. Et peut-être qu'en essais hivernaux, nous étions simplement plus performants qu'en réalité ou bien ils l'étaient moins. Quelles que soient les raisons, cela s'est transformé en une situation différente sur différents circuits, à une heure différente, avec une météo différente et des pneus différents."

L'Italien conclut : "Nous avons manqué quelques opportunités, et à n'en pas douter, si nous avions quelques victoires à ce jour, cela paraîtrait complètement différent."

Propos recueillis par Jonathan Noble et Roberto Chinchero

partages
commentaires
Norris : L'envergure d'une écurie de F1, "c'est vraiment fou !"

Article précédent

Norris : L'envergure d'une écurie de F1, "c'est vraiment fou !"

Article suivant

Pas d'essais libres le vendredi ? Le cas du DTM doit alerter la F1

Pas d'essais libres le vendredi ? Le cas du DTM doit alerter la F1
Charger les commentaires
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021