Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
8 jours

Ferrari regrette les rumeurs "stupides" et injustes sur son moteur

partages
commentaires
Ferrari regrette les rumeurs "stupides" et injustes sur son moteur
Par :
29 oct. 2019 à 12:49

Mattia Binotto, le directeur de la Scuderia Ferrari, estime qu'il est "dommage" que la légalité de l'unité de puissance italienne soit questionnée.

Un certain nombre d'écuries rivales de Ferrari souhaitent obtenir clarification de la part de la FIA sur la légalité des techniques qui seraient à la base de la supériorité du bloc propulseur de Maranello en termes de performance. L'écurie italienne a assuré qu'elle accueillerait favorablement toute réclamation afin de pouvoir écarter tout doute et donner tort à ses critiques. "J'en serais heureux parce qu'alors nous pourrions montrer à quel point [les rumeurs] sont stupides, et y mettre fin", avait lâché Mattia Binotto, sur la grille du GP du Mexique, pour Motorsport.com.

Plus tard, toujours en exclusivité pour Motorsport.com, il a ajouté : "D'abord, toutes les équipes de F1 travaillent très dur pour créer des avantages compétitifs. Nous avons travaillé très dur pour améliorer notre package d'unité de puissance qui n'a pas été le meilleur quand les règles sont entrées en vigueur en 2014. Si nous sommes devant actuellement, nous devrions simplement en être fiers."

Lire aussi :

"Nous devons être clairs, il est un peu dommage de lire ce qu'on lit sur internet ou dans les magazines. D'autres concurrents par le passé ont eu un avantage et personne n'a remis cela en cause. Chez Ferrari, quand nous avons un désavantage au niveau de l'unité de puissance, la seule chose que nous faisons ce sont des efforts pour essayer de corriger cela et d'améliorer notre moteur. Il serait bien plus juste de ne pas lire ou entendre certains commentaires."

Aucune réclamation n'a encore été déposée concernant le moteur Ferrari, même si les écuries sont dans le doute concernant la façon de procéder et assurent ne pas avoir reçu de réponse de la FIA sur le sujet. Binotto explique pour sa part que Ferrari est "si détendu [qu'il se] moque" de savoir s'il serait mieux que la FIA agisse d'elle-même pour dissiper les doutes. "C'est plus un problème pour les autres que pour nous", a même ajouté le technicien italo-suisse.

"La FIA regarde toujours et continuellement les données de télémétrie, se penche toujours sur la conformité aux règles de toutes les unités de puissance, et fait des inspections en permanence chaque année et à chaque course. Je n'ai aucune preuve claire de protestations ou d'indication de quoi que ce soit de spécial à la FIA. Nous avons un avantage [dans ce domaine], peut-être pas aussi grand que ce que les gens pourraient croire, mais il est seulement dû à un dur travail et nous en sommes très fiers."

Lire aussi :

Pour plusieurs concurrents, l'avantage de Ferrari en vitesse de pointe sur certains circuits peut se chiffrer à huit ou neuf dixièmes en qualifications. Cependant, Binotto insiste de son côté sur le fait que la philosophie aéro de l'écurie, avec une faible traînée, joue également sur cette performance. "Nous ne sommes pas ceux qui avons le plus d'appui. Cela explique pourquoi nous ne sommes pas aussi rapides dans les virages. Si vous avez moins d'appui, vous avez moins de traînée. C'est évident. Je pense que la combinaison entre notre voiture et le fait d'avoir moins d'appui et moins de traînée nous donne un avantage dans les lignes droites, en plus d'un avantage moteur."

Malgré tout, Ferrari a réduit son déficit dans les virages et dispose de la monoplace qui a signé les six dernières poles en date en Formule 1. Binotto affirme que la SF90 "n'a pas progressé autant sur le moteur que sur la voiture" car "depuis le début de la saison, beaucoup d'appui a été ajouté à la voiture".

"C'est un équilibre où vous choisissez vos zones de travail. Comme nous avons un avantage dans les lignes droites, nous ne blâmons jamais les autres d'être si rapides dans les virages. Ils seraient donc très rapides car il y a une astuce ? Je ne pense pas. Comme nous n'avons pas d'astuce dans les lignes droites. C'est juste la façon dont vous gérer et dessinez votre voiture, et comment vous l'utilisez."

Article suivant
Vettel n'est pas fan des "trophées merdiques" comme au Mexique

Article précédent

Vettel n'est pas fan des "trophées merdiques" comme au Mexique

Article suivant

Button : Le Mexique, "l'un des meilleurs pilotages" de Hamilton

Button : Le Mexique, "l'un des meilleurs pilotages" de Hamilton
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Fabien Gaillard