La F1 veut mettre en place une "biosphère" pour débuter la saison

Le manager sportif de la Formule 1, Ross Brawn, a présenté un plan pour créer une "biosphère" afin de démarrer la saison 2020 par deux courses coup sur coup en Autriche.

Après l'annulation ou le report des dix premières courses de la saison 2020 de Formule 1 en raison de la pandémie de COVID-19, la discipline espère démarrer sa campagne avec le Grand Prix d'Autriche le 5 juillet, à huis clos. La F1 envisage 15 à 18 épreuves cette année, avec des manches européennes pendant l'été avant de passer en Asie et dans les Amériques en octobre et novembre. La saison se terminerait alors avec les manches du Moyen-Orient à Bahreïn et Abu Dhabi en décembre.

Certaines des manches disputées au début devraient accueillir deux courses, courues sur le même tracé sur deux week-ends consécutifs. S'exprimant dans un podcast de la F1, Ross Brawn a donné des détails sur le projet de course en Autriche et la volonté du championnat de créer un environnement sûr où des tests stricts empêcheraient la propagation du COVID-19.

Lire aussi :

"L'un des défis logistiques est de faire en sorte que tout le monde soit testé et autorisé à entrer dans le paddock et à pénétrer dans l'environnement de course", a déclaré Brawn. "Et je pense qu'une fois que nous aurons fait cela, il sera très important de garder tout le monde dans cet environnement, dans ce genre de biosphère que nous voulons créer, pour une autre course."

"Il est aussi assez difficile de trouver très tôt le bon type de courses où nous pouvons suffisamment correctement contrôler l'environnement. L'Autriche répond très bien à ce besoin. Il y a un aéroport local juste à côté du circuit, où les gens peuvent affréter des avions. Ce n'est pas trop proche d'une métropole, il est entouré d'une excellente infrastructure."

"Il n'y aura pas de motorhomes, mais il y aura un service de restauration complet sur le circuit. Nous pouvons pratiquement contenir tout le monde dans cet environnement. C'est pourquoi, une fois sur place, il serait intéressant d'organiser une autre course la semaine suivante."

Lire aussi :

Brawn explique par ailleurs que la F1 doit composer avec un "défi logistique énorme" pour organiser les courses alors que les restrictions sur les déplacements et les mesures de distanciation sociale restent en vigueur, mais il estime qu'il est important de lancer la saison à la fois pour les fans et pour le sport en général.

"Nous nous efforçons de satisfaire à toutes les exigences pour nous assurer que nous travaillons dans un environnement sûr pour les pilotes, les ingénieurs, les techniciens et tous ceux qui participent à la course, et mettre en place un bon spectacle. Malheureusement, la course se déroulera sans fans, ce qui est très dommage, mais nous pensons quand même que nous pouvons offrir la course à tous les fans qui nous regardent à la télévision et par d'autres moyens."

"C'est important pour nous d'essayer de faire démarrer la saison. L'une des raisons est évidemment de divertir les fans, qui sont tous frustrés par les reports. Nous avons une saison très excitante devant nous. Mais c'est un moyen de subsistance très important pour des milliers de personnes, c'est une autre raison pour essayer de lancer la saison."

partages
commentaires
L'héritage disputé de la F1 du premier titre de Senna

Article précédent

L'héritage disputé de la F1 du premier titre de Senna

Article suivant

L'approche novatrice qui rendait Ayrton Senna si spécial

L'approche novatrice qui rendait Ayrton Senna si spécial
Charger les commentaires
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021