Bob Bell : "Poursuivre notre progression"

Nous sommes maintenant à la mi-saison

Nous sommes maintenant à la mi-saison. Que diriez-vous du championnat jusque là ?

C’est un peu partagé, pour être honnête. Nous étions d’abord déçus de voir que notre voiture ne fonctionnait pas aussi bien que prévu. Mais depuis cette prise de conscience, j’ai été très touché et très fier de la réaction de l’écurie. Tout le monde dans l’équipe s’est donné à fond pour améliorer la situation. Nous avons déjà réalisé des progrès significatifs en ce qui concerne la voiture et cela continuera encore dans la deuxième moitié de saison. Je suis très optimiste, nous saurons poursuivre notre progression.

Depuis le début de saison, l’équipe est passée par une phase de résolution de problème afin de combler le déficit de performance de la R27. Où en êtes-vous aujourd’hui ?

Nous atteignons aujourd’hui un moment clé de ce processus car nous avons identifié et compris le problème. On peut dire pour simplifier les choses qu’il y avait un décalage entre les performances constatées en soufflerie et celles de la voiture en piste. Nous avons donc mis en place un système de tests et d’analyses très poussé afin de corriger tout cela. Certains problèmes que nous avons relevé dataient déjà de la saison 2006 mais avaient été masqués à l’époque par notre compétitivité. Nous avons maintenant identifié et modifié les éléments de la voiture à l’origine de ces problèmes et nos simulations sont désormais en cohérence avec les performances de la voiture en piste.

Vous avez dit plus tôt cette année que lorsque vous auriez solutionné les problèmes dont la voiture souffrait, elle serait alors capable de se battre face aux meilleurs. Pourquoi n’est-ce pas encore le cas ?

C’est une illustration du niveau de développement incroyable de la Formule 1. Alors que nous étions occupés à comprendre et résoudre nos problèmes, notre rythme de développement de la voiture a un peu souffert et le gap qui nous sépare à l’heure actuelle de nos concurrents reflète tout cela.

Que pouvez-vous faire ?

La solution est très simple : il va falloir accélérer notre rythme dans la seconde partie de saison. Ce sera un très grand défi mais les membres de l’usine sont aujourd’hui prêts à le relever ! Notre engagement est plus fort que jamais.

Quel sera votre objectif pour la seconde moitié de saison ?

L’objectif est clair : continuer de revenir sur les BMW et faire de même sur les autres concurrents au championnat. Si vous repensez au début de saison, c’est comme si nous étions dans un autre championnat. Désormais, nous nous qualifions régulièrement dans le Top10 et selon les types de circuits, nous nous battons à la régulière pour les points. Giancarlo et Heikki se sont tous deux beaucoup investis pour exploiter leur voiture au maximum. Nous devons maintenant leur donner un package plus performant pour leur permettre de se battre à armes égales avec BMW, c’est ce sur quoi nous nous concentrerons dans cette seconde moitié de saison, qui commencera dès ce week-end au Nürburgring.

Source : ING Renault F1 Team

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités