Une bonne nouvelle pour le GP de Mexico

Transformé en hôpital temporaire depuis plus d'un an, le circuit qui doit accueillir à l'automne prochain le Grand Prix de Mexico va redevenir un lieu dédié aux sports mécaniques.

Une bonne nouvelle pour le GP de Mexico

Réquisitionné pour être transformé en hôpital depuis plus d'un an, l'Autódromo Hermanos Rodríguez de Mexico va redevenir un circuit à part entière. Plusieurs semaines après l'apparition de la pandémie de COVID-19, les lieux ont été transformés en mai 2020 en un hôpital temporaire afin de permettre aux autorités mexicaines de combattre le virus. C'est la zone du paddock qui a été utilisée à cet effet avec, dans un premier temps, l'installation de 218 lits dont 26 d'unité de soins continus. Ce chiffre est ensuite monté à 340 lits en décembre dernier tandis que 539 soignants ont d'abord été affectés à cet hôpital avant que les effectifs ne grimpent jusqu'à plus de 1300.

Ces dernières semaines, les indicateurs de l'épidémie de COVID-19 au Mexique ont pris une tendance plutôt positive, ce qui a incité le ministère de la Santé à annoncer lundi la fermeture prochaine de l'hôpital temporaire. La fin du dispositif est prévue pour le 15 juillet "en raison du processus de conversion des unités hospitalières que la ville de Mexico est en train d'effectuer", précisent les autorités.

Les promoteurs du Grand Prix de Mexico ont souligné leur "reconnaissance pour le dévouement et l'engagement des docteurs, infirmiers, travailleurs sociaux, aides-soignants, personnels administratifs et personnels de l'IMSS [l'organisme de sécurité sociale au Mexique] qui ont coordonné leurs efforts pour répondre au défi de la pandémie".

La mobilisation de l'Autódromo Hermanos Rodríguez pour combattre la pandémie a eu une incidence sur le calendrier de la Formule E, qui se rendra le week-end prochain sur un nouveau circuit en raison de l'indisponibilité des installations dans la capitale mexicaine. Le championnat électrique organisera ainsi deux manches sur l'Autódromo Miguel E. Abed, tracé atypique de Puebla, officiellement dévoilé lundi par les organisateurs.

Lire aussi :

La restitution du circuit des Frères Rodríguez à son activité d'origine dès le début de l'été est une bonne nouvelle pour le Grand Prix de Mexico de Formule 1, qui doit avoir lieu du 29 au 31 octobre. La situation ne garantit pas encore son maintien, qui dépendra de l'évolution de la crise sanitaire, mais les promoteurs affirment "continuer à travailler avec les autorités locales et fédérales afin de garantir une expérience optimale et sûre".

Avec Sergio Pérez au volant d’une monoplace capable de s’imposer, sur une piste qui réussit bien à Red Bull Racing, les promoteurs ont la pression du peuple mexicain pour organiser le Grand Prix. À l'heure actuelle, des sources internes restent optimistes quant aux perspectives pour la tenue de l'épreuve.

partages
commentaires
Alonso : L'idée selon laquelle j'avais du mal n'était "pas juste"

Article précédent

Alonso : L'idée selon laquelle j'avais du mal n'était "pas juste"

Article suivant

Il y aura bien des spectateurs à Silverstone, mais combien ?

Il y aura bien des spectateurs à Silverstone, mais combien ?
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021