Booth - Le budget "sain" et l'aide de Ferrari expliquent les débuts de Haas

L'ancien directeur de l'écurie Manor F1, John Booth, assure qu'il n'est pas surpris par les débuts de l'écurie Haas en catégorie reine.

Booth - Le budget "sain" et l'aide de Ferrari expliquent les débuts de Haas
John Booth, Team Principal Manor Marussia F1 Team sur la grille
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Gene Haas, Président de Haas Automotion fête la sixième place de Romain Grosjean, Haas F1 Team pour les débuts de l'équipe
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16

L’écurie Haas a quitté Melbourne avec huit points au compteur, ses premiers pour sa première course, grâce à la sixième place sous le drapeau à damier de Romain Grosjean.

Cette performance est en grande partie due à des circonstances de course - le drapeau rouge après l'accrochage d'Esteban Gutiérrez et Fernando Alonso - qui ont favorisé la stratégie de l’écurie américaine alors que le Français ne s’était élancé que du 19e emplacement sur la grille.

Cependant, pour John Booth, désormais à la tête de l'équipe Manor en WEC, cette forme n’est pas surprenante. "Évidemment, en Formule 1, la performance est liée au budget disponible", a-t-il expliqué pour Motorsport.com. "Ils ont fait un excellent travail, ne vous méprenez pas, mais ils ont aussi clairement eu un budget sain et sont arrivés d’une façon qui a rendu les débuts plus simples pour eux."

"Avec la proximité de Ferrari pendant deux ans avant de faire leurs débuts, je pense que leur situation allait être évidente. La plus grosse surprise est là où ils se sont qualifiés [19e et 20e]. C’était la plus grosse surprise pour moi."

La comparaison avec Manor, arrivée en F1 en 2010 sous le nom de Virgin et ayant inscrit ses premiers points lors de sa cinquième saison, grâce à la 9e place de Jules Bianchi au Grand Prix de Monaco 2014, n’est pas possible pour Booth.

"[C’est] totalement différent. Quand nous sommes arrivés en Formule 1, Max [Mosley] nous avait dit que nous pourrions fonctionner avec un budget de 30 millions de dollars [près de 27 millions d’euros] et ça n’a pas tout à fait marché comme ça."

Propos recueillis par Erwin Jaeggi

partages
commentaires
Ricciardo - "J'ai toujours apprécié" le circuit de Sakhir
Article précédent

Ricciardo - "J'ai toujours apprécié" le circuit de Sakhir

Article suivant

Technique - Les avancées de la sécurité qui ont sauvé la vie d'Alonso

Technique - Les avancées de la sécurité qui ont sauvé la vie d'Alonso
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021