Bottas : Les "commentateurs de canapé" me motivent

Valtteri Bottas a affirmé que les critiques qu'il recevait de la part de "commentateurs de canapé" sur son manque de performance face à Lewis Hamilton ne faisaient que le motiver.

Bottas : Les "commentateurs de canapé" me motivent
Charger le lecteur audio

Valtteri Bottas va entamer en 2021 sa cinquième saison avec Mercedes en F1. Il devrait vraisemblablement faire équipe avec Lewis Hamilton, même si ce dernier n'a toujours pas officiellement prolongé son contrat qui courait jusqu'en fin de saison passée.

Depuis son arrivée au sein de la structure de Brackley, le Finlandais a souffert de la comparaison avec son illustre équipier et n'a jamais constitué une menace sur le long terme pour le titre mondial. Des critiques se sont élevées, particulièrement virulentes après le Grand Prix de Sakhir où George Russell a remplacé Hamilton, touché par le COVID-19, et semblait en passe de battre Bottas pour la victoire à sa première tentative.

Lire aussi :

Une situation, et des "commentateurs de canapé", qui ont plutôt tendance à motiver le pilote au numéro 77. "[Les critiques] me motivent vraiment beaucoup", a-t-il déclaré dans une interview pour Motorsport.com. "J'ai beaucoup appris à essayer de faire en sorte que ces choses ne m'atteignent pas. J'essaie d'éviter cette négativité."

"Mais, qu'importe ce que vous faites, il y aura toujours de la négativité : parfois moins, parfois plus et c'est la même chose avec la critique. Mais c'est une motivation de donner tort aux gens. Aucun doute là-dessus. Et je pense que je l'ai dit auparavant : quelque fois, je ne comprends juste pas pourquoi il y a ce genre de critique. J'imagine qu'il y a toujours une raison. Mais je ne la connais pas et, de nouveau, je ne suis pas à leur place. Donc je n'ai aucune idée de ce qui traverse leur esprit..."

Pour Bottas, un aspect est souvent éludé au moment de juger ses performances : le défi immense d'avoir à se battre à machine égale avec l'un des plus grands pilotes de la F1. "Je pense que les gens qui comprennent vraiment la discipline, qui se penchent sur les détails, et se mettent à la place des autres ou des pilotes, je crois qu'ils comprennent. Mais il y en a beaucoup, bien sûr, comme dans tout sport... Il y a toujours des commentateurs de canapé qui peuvent, vous savez, sous-estimer des choses."

"De mon coté, je peux dire que ce n'est pas une tâche aisée. Si vous regardez les chiffres, Lewis est le pilote le plus victorieux de l'Histoire de la F1, et je dois me mesurer à lui avec une bonne vitesse et de la régularité week-end après week-end. Donc, non, ce n'est pas une tâche facile. Mais ça me motive réellement, et c'est le but pour moi d'essayer de le battre. Cela me permet de continuer et de me pousser, espérons, vers un niveau supérieur."

Lire aussi :

Bottas admet qu'à certains moments Hamilton a pu réaliser quelque chose de véritablement impressionnant, qu'il a eu du mal à comprendre, mais qu'il poursuit son apprentissage de ce qui les sépare. "Il y a des occasions où j'ai eu du mal à comprendre comment c'était possible : qu'il s'agisse d'un seul virage ou d'un relais sur une certaine piste avec un certain type de pneus."

"Mais il y a toujours des raisons et nous cherchons toujours ces raisons. La pire chose est de laisser de côté quelque chose que l'on ne comprend pas. Je sais que l'équipe a des ingénieurs très intelligents, donc ils peuvent toujours rechercher les raisons, donner une explication et me dire comment je peux essayer de me mettre au niveau ou faire mieux."

partages
commentaires

Voir aussi :

Sans sacrifier 2021, Williams veut basculer dès que possible sur 2022
Article précédent

Sans sacrifier 2021, Williams veut basculer dès que possible sur 2022

Article suivant

Claire Williams : "J'ai reçu un tas d'insultes"

Claire Williams : "J'ai reçu un tas d'insultes"
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021