Bottas : "Cette équipe n'a jamais eu de pilote numéro 2"

Le Finlandais, bien que distancé par Lewis Hamilton en ce début de championnat, n'imagine pas un instant devenir le lieutenant du Britannique chez Mercedes en subissant des consignes d'équipe.

Auteur de sa première pole position à Bahreïn, Valtteri Bottas a toutefois connu un Grand Prix difficile. Finalement remonté jusqu'au troisième rang, le Finlandais a également dû respecter une consigne d'équipe au profit de Lewis Hamilton, à un moment où les deux pilotes n'étaient pas sur la même stratégie. Pour le successeur de Nico Rosberg, cet épisode n'a pas lieu de susciter le moindre début de polémique en interne, et il s'agissait d'un scénario naturel, lié aux circonstances de course.

"Non, nous n'en avons pas parlé, car je pense que ce n'est pas nécessaire", rétorque Bottas, interrogé pour savoir si le sujet avait été abordé chez Mercedes. "Cette équipe n'a jamais eu de pilote numéro 2 et ne prévoit pas d'en avoir. Elle donne les mêmes chances aux deux pilotes." 

"Lors des trois dernières années, l'équipe avait plus d'avance sur la deuxième équipe, donc les détails ne lui coûtaient rien, mais cette année, cela peut coûter des points, par exemple si le rythme n'est pas bon, comme pour moi à Bahreïn. Il n'y a eu que trois courses cette année et j'ai eu de bons résultats, donc je n'y pense pas. Je suis sûr que ce n'est pas nécessaire pour l'équipe."

Une réciproque possible

Troisième du championnat à 30 longueurs de Sebastian Vettel et 23 de son coéquipier, Bottas est loin d'envisager son passage à un rôle de lieutenant. Quand l'hypothèse lui est soufflée, il la balaie rapidement, tandis que seulement trois Grands Prix ont été disputés à ce jour.

"Votre question est très hypothétique, il y a beaucoup de 'si' et je n'ai pas réfléchi à tout ça", insiste l'ancien pilote Williams. "Je ne pense pas que ça va arriver. Je préfère ne pas répondre grand-chose. Si j'ai des problèmes lors de cette course, que nous avons des stratégies différentes et que l'équipe me demande de laisser passer Lewis, je le ferai, pour que nous marquions autant de points que possible."

"Mon résultat personnel compte aussi, mais j'ai toujours eu l'esprit d'équipe, et je pense que sur le long terme, on y gagne. Quant à l'avenir des consignes d'équipe, nous n'en prévoyons pas. Nous allons faire la course en piste. Il faut marquer le moindre point à notre portée."

Tout comme l'inverse pourrait se produire, avec un Hamilton subissant le même type de consigne dans un cas similaire ? "Bien sûr, si l'équipe pense que je peux marquer plus de points, ce n'est pas différent", assure Bottas. "Nous sommes respectés et gérés de la même façon. Cela pourrait arriver lors de cette course ou à la suivante, qui sait."

Et le Finlandais d'ajouter que sa relation avec le triple Champion du monde se passe sans le moindre accroc jusqu'à présent : "Nous avons une bonne relation entre équipiers. C'est ce à quoi j'étais habitué chez Williams avec Felipe [Massa]. Nous ne nous voyons pas en dehors du circuit. C'est une relation normale entre coéquipier. Nous nous respectons, ce qui est bien. Nous travaillons en équipe. La moindre chose va compter si nous voulons remporter le titre. Jusqu'à présent, tout se passe bien."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Valtteri Bottas
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags consignes