Bottas : Moins de dépassements avec la fin des modes moteur qualifs

Pour Valtteri Bottas, la limitation que veut introduire la FIA sur les modes moteur puissants utilisés en qualifications risque de diminuer les dépassements en piste.

Bottas : Moins de dépassements avec la fin des modes moteur qualifs

Par le biais d'une lettre envoyée par son secrétaire général aux sports mécaniques, la FIA a annoncé aux écuries, entre autres projets, son intention de limiter les modes moteur utilisables par les pilotes lors d'un week-end de Grand Prix, et ce dès la Belgique, fin août. Si les détails d'une telle interdiction restent à connaître, il semble que la mesure pourrait obliger les écuries à utiliser le même mode moteur pendant les qualifications et la course.

Lire aussi :

Si d'aucuns se réjouissent d'un tel revirement de l'interprétation du règlement par l'instance dirigeante, qui paraît être destiné à réduire l'avantage dont disposent les blocs Mercedes sur la concurrence, d'autres s'interrogent sur les conséquences de cette règle. 

Ainsi, Valtteri Bottas juge que l'action en piste pourrait souffrir de l'impossibilité pour les pilotes de moduler la puissance de leur unité de puissance lors des courses. "Il est impossible de savoir, au sujet des autres motoristes, ce qu'ils gagnent en puissance quand ils donnent tout en qualifications et si nous gagnons plus ou pas. Nous ne paniquons pas à ce sujet. Si cette règle entre en vigueur, ce sera la même chose pour tout le monde."

"Mais quand j'ai entendu parler de cette possibilité pour la première fois, la première chose [qui] m'est venue à l'esprit [est] l'effet que cela va avoir sur les courses. Parce que chaque équipe a bien entendu des modes différents par rapport à ce qu'elles veulent risquer au niveau de l'usure du moteur et parfois au moment où elles peuvent [changer le mode de performance]."

Lire aussi :

"C'est également la même chose pour nous, nous pouvons économiser le moteur si nous avons de la marge, et également en termes de stratégie pendant la course, pour les pilotes, nous utilisons beaucoup différents modes que ce soit en défense, en attaque."

"Donc, de mon côté, je dirais que si c'est le même mode moteur pour tout le monde pendant la course, je pense qu'il pourrait y avoir moins de dépassements parce que tout le monde va juste utiliser les mêmes modes au lieu de jouer avec eux et d'essayer de maximiser chaque situation avec parfois plus de puissance ou moins de puissance."

"Mais, en fin de compte, ça serait une chose de moins à faire pour nous pendant que l'on pilote. Évidemment, ça ne dépend pas de nous mais nous l'accepterons si cela arrive."

partages
commentaires
"Pas grand-chose" entre Hamilton et Verstappen, selon Horner

Article précédent

"Pas grand-chose" entre Hamilton et Verstappen, selon Horner

Article suivant

Verstappen refuse d'être comparé à Schumacher ou à un autre

Verstappen refuse d'être comparé à Schumacher ou à un autre
Charger les commentaires
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021