Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
44 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
55 jours
09 mai
Prochain événement dans
61 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
92 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
100 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
117 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
135 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
149 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
177 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
184 jours
12 sept.
Course dans
191 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
204 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
208 jours
10 oct.
Course dans
218 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
233 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
240 jours
07 nov.
Course dans
247 jours

Bottas ne veut pas entraîner Hamilton dans des jeux psychologiques

Valtteri Bottas estime n'avoir pas d'intérêt à jouer au moindre jeu psychologique avec son équipier Lewis Hamilton chez Mercedes, à l'inverse de ce qu'avait fait Nico Rosberg en son temps.

Bottas ne veut pas entraîner Hamilton dans des jeux psychologiques

Pendant leurs quatre saisons ensemble chez Mercedes, et particulièrement lors des trois dernières disputées au début de l'ère turbo hybride, Lewis Hamilton et Nico Rosberg ont vécu une relation personnelle tendue et ont parfois connu des accrochages en piste également. Pour beaucoup, c'est justement le fait d'avoir entraîné le Britannique dans un jeu psychologique qui a aidé Rosberg à glaner sa seule couronne mondiale en 2016, avant de prendre sa retraite.

Lire aussi :

D'aucuns estiment que c'est vers cette voie que devrait s'orienter son remplaçant, Valtteri Bottas, s'il souhaite être une réelle menace pour Hamilton, après quatre années de collaboration qui se sont soldées par quatre couronnes supplémentaires pour le pilote au numéro 44. Mais le Finlandais estime au contraire qu'adopter une telle approche pourrait en fait se retourner contre lui.

Outre le fait de créer une situation compliquée pour l'écurie et d'avoir à redoubler d'efforts pour installer un tel climat, cela ne ferait selon lui que motiver Hamilton encore plus. "Je pense que la force que nous avons dans l'équipe est assurément de pouvoir travailler comme une équipe", a déclaré Bottas dans une interview exclusive pour Motorsport.com.

"Nous pouvons nous battre âprement, bien sûr, mais on peut aussi en rester là. Et nous savons que si nous pouvons travailler ensemble, c'est de cette manière que l'écurie va en profiter en fin de compte. Donc il n'y aura pas de réglages ou de données qui seront cachées, ou quoi que ce soit. Et l'esprit d'équipe dans un sport d'équipe est sous-estimé. Je pense qu'il est vraiment important de garder une forte motivation, et sans conflits."

Je ne suis pas un Nico Rosberg. Je préfère de loin parler sur la piste et courir de façon propre.

Valtteri Bottas

"Évidemment, en cours de route, de nombreuses personnes m'ont suggéré de devenir un Nico Rosberg. Mais je ne suis pas un Nico Rosberg. Je préfère de loin parler sur la piste et courir de façon propre. J'ai également appris à connaître Lewis, et je sais qu'il n'y a aucun intérêt à essayer de jouer avec son esprit."

"Je suis sûr que ça serait ennuyeux pour lui, mais ça serait une perte d'énergie pour moi. Et je crois qu'il serait encore plus agacé et irait plus vite. Je pense donc que, la manière dont je fais les choses, c'est comme ça que je veux gagner. C'est mon objectif."

Malgré tout, Bottas sait qu'avec la très bonne prestation de George Russell en remplacement de son septuple Champion du monde d'équipier touché par le COVID-19 lors du GP de Sakhir, la pression sur ses épaules s'est accentuée en vue de 2022 et qu'il va falloir ajuster son approche pour espérer convaincre. "J'ai envie d'explorer quelque chose, vous savez", a ajouté Bottas. "J'ai l'impression qu'il est peut-être temps d'essayer quelque chose de différent."

"Bien sûr, je regarde toujours l'avenir avec impatience, et il y aura des opportunités. Mais dans cette discipline, il n'y en aura pas des millions. Je sais que je ne vais pas avoir 15 saisons avec Lewis pour essayer de le battre. Je sais qu'il faut vraiment que j'essaie de le faire [en 2021]."

partages
commentaires

Voir aussi :

Haas : "Une mauvaise année ne nous définit pas"

Article précédent

Haas : "Une mauvaise année ne nous définit pas"

Article suivant

Ces développements qui donnent des indices sur les F1 2021

Ces développements qui donnent des indices sur les F1 2021
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Valtteri Bottas
Équipes Mercedes
Auteur Fabien Gaillard
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021