Bottas - "J’ai voulu envoyer un signal à mes rivaux"

partages
commentaires
Bottas -
Par : René Fagnan
12 janv. 2016 à 10:15

Le pilote Finlandais Valtteri Bottas s’est montré beaucoup plus agressif en 2015 au volant de sa Williams, et il avait une raison d’agir ainsi.

Valtteri Bottas, Williams F1 Team
Valtteri Bottas, Williams
Podium : le deuxième Lewis Hamilton Mercedes AMG F1, Andrew Shovlin, Ingénieur Mercedes AMG F1, le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1, et le troisième Valtteri Bottas, Williams
Valtteri Bottas, Williams FW37
Valtteri Bottas, Williams

Valtteri Bottas s’est en effet accroché à deux reprises avec son compatriote Kimi Räikkönen en fin de saison, d’abord à Sotchi en Russie, puis au Mexique. L’accrochage survenu en Russie, à la toute fin de la course, lui a fait perdre de précieux points au championnat. Malgré ces abandons très décevants, Bottas, Finlandais jusqu’au bout des ongles, est resté calme et placide.

Je crois que j’ai commencé à être un peu plus agressif lors des dernières courses de l’année”, a-t-il raconté au magazine britannique Autosport. “Je suis ordinairement un pilote réfléchi qui ramène sa voiture à l’arrivée. Je calcule toujours les risques, mais surviennent certains moments où il ne faut pas renoncer à sa manœuvre”.

Le pilote Williams poursuit : “Une manœuvre risquée peut vous apporter un bon résultat ou, au pire, envoyer un message aux autres pilotes en leur signifiant qu’ils ne devraient pas agir de cette façon [fermer la porte]”.

Bottas, âgé de 26 ans, a terminé sa troisième saison complète en F1 au 5e rang du championnat des pilotes avec un total de 136 points. Il a décroché deux podiums cette saison, au Canada et au Mexique.

Interrogé pour savoir si le premier accrochage survenu avec Räikkönen à Sotchi l’avait incité à changer son comportement, Bottas répond : “Peut-être."

"Selon moi, ce n’était pas surprenant, car il n’a pas connu une très bonne saison. Je lutte pour chaque position et je voulais aussi démontrer que je peux être dur en piste, que je ne vais pas laisser ma place aux autres. Dans certains cas, je ne vais même pas lever le pied. Je vais continuer à évaluer les risques de chaque manœuvre, mais sachez que si je vois une chance de doubler un rival, je vais la prendre et je ne changerai pas d’idée”.

Article suivant
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Valtteri Bottas Boutique
Équipes Williams
Auteur René Fagnan