Mercedes et Ferrari rappelés à l'ordre sur les protocoles COVID

Ferrari et Mercedes vont être avertis par la FIA concernant le respect des protocoles liés au coronavirus, après que Charles Leclerc et Valtteri Bottas soient retournés chez eux entre les GP en Autriche.

Mercedes et Ferrari rappelés à l'ordre sur les protocoles COVID

Alors que la FIA impose des mesures strictes pour tenter d'empêcher et de contenir tout risque d'épidémie de COVID-19 au sein du paddock, elle a été alertée sur le fait que Charles Leclerc et Valtteri Bottas avaient quitté l'Autriche après la course du GP d'Autriche. Le Finlandais a posté des images sur les réseaux sociaux alors qu'il se trouvait à Monaco, alors que Leclerc a été photographié avec des amis et des fans, une photo montrant notamment qu'il ne portait pas de masque.

Après examen de la situation, et même si le Code de Conduite n'interdit pas les voyages entre les deux courses à la condition de ne pas fréquenter des gens qui ne sont pas dans sa bulle sur les GP, la FIA a décidé d'écrire aux deux écuries pour leur rappeler la nécessité de suivre scrupuleusement ses lignes directrices, auxquelles tous les gens présents à Spielberg doivent adhérer. Pour Ferrari, il s'agit déjà du second avertissement concernant le non-respect de ce code, puisque Sebastian Vettel a été vu discutant avec Christian Horner et Helmut Marko la semaine passée sans porter de masque. La fédération va désormais traiter la question plus sérieusement.

Lire aussi :

Le Code de Conduite de la FIA ouvre la porte à ce que de multiples infractions aux règles établies puissent être rapportées aux commissaires de la course. "Quand le Délégué COVID-19 considère qu'une partie prenante a délibérément ou gravement ou de façon répétée enfreint le Code COVID-19, le Délégué COVID-19 doit soumettre un rapport aux commissaires sportifs, qui doivent agir conformément à l'article 11.9 du Code Sportif International", peut-on ainsi lire.

S'exprimant sur le sujet avant le Grand Prix de Styrie, Bottas a affirme n'avoir rien fait de mal et avoir été autorisé à retourner à Monaco. "J'ai évidemment cherché s'il était autorisé de revenir [chez soi], et oui, c'est le cas. Bien sûr, cela ne fait pas de différence si je reste avec les mêmes personnes dans la même bulle : que je sois ici ou chez moi à Monaco. J'ai donc décidé de rentrer chez moi, car nous sommes en Europe et les voyages sont assez courts. Il n'y a donc pas vraiment de stress supplémentaire dû au voyage."

"Je voulais passer ces trois journées complètes à la maison. J'ai trouvé que c'était très agréable, je me sens pleinement rechargé pour ce week-end. Donc je crois qu'il s'agissait d'une bonne décision de notre côté, et je comprends quoi faire, ce qui fonctionne pour moi, ce que je veux faire entre les courses et d'un point de vue de la sécurité, il n'y a aucune différence. Je dois toujours composer avec les mêmes personnes ici."

Lire aussi :

Leclerc, de son côté, ne voit pas de problème, puisqu'il a été soumis à deux autres tests avant son retour dans le paddock. "Je suis retourné chez moi. D'un autre côté, j'ai été testé deux fois avant de revenir. Donc, en deux jours, j'ai été testé deux fois, évidemment négativement. Et c'est tout. Oui, je suis retourné chez moi pendant deux jours et ensuite [j'ai eu] les deux tests pour être sûr du résultat."

Des défenses qui n'ont pas vraiment convaincu certains de leurs homologues, à l'image de Romain Grosjean : "Je comprends parce que c'est sûr que c'est toujours plus sympa d'être à la maison. Moi on ne m'en a pas donné l'option. Le message était qu'on était obligés de rester là, donc j'étais un peu surpris de voir que les gens étaient rentrés chez eux. Mais en même temps je n'étais pas mécontent d'être dans le coin. Ça a permis de se reposer. Là on a été au bout de ce qu'on peut faire : on a monté les montagnes, on a fait du vélo, on est allés voir les vaches… Il est temps de reprendre un peu de course. Ensuite, dimanche soir, je rentre à la maison avant de partir pour Budapest."

Interrogé sur le sujet, Sebastian Vettel a quant à lui malicieusement répondu : "Je suis resté dans la bulle." Enfin, innocemment, Lewis Hamilton a posté une photo de lui portant un masque sur les réseaux sociaux, avec le message : "S'il vous plaît, soyez prudents et portez votre masque. Je pense à vous tous."

 

Avec Basile Davoine 

partages
commentaires
Photos - Jeudi sur le Red Bull Ring

Article précédent

Photos - Jeudi sur le Red Bull Ring

Article suivant

Leclerc ne sait pas si un podium sera possible au GP de Styrie

Leclerc ne sait pas si un podium sera possible au GP de Styrie
Charger les commentaires
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021