Bottas : "Il faudrait un miracle" pour croire encore au titre

Valtteri Bottas a conscience d'être désormais dans une situation très compromise dans la course au titre, mais il prévient : "Pas question d'abandonner".

Contraint à son premier abandon de la saison, qui constitue également son second résultat vierge après la première course de Silverstone, Valtteri Bottas a désormais conscience de ne plus vraiment être dans le match pour le titre mondial. Le Finlandais n'abandonnera pas, mais devant le constat mathématique dressé à l'issue du Grand Prix de l'Eifel, il sait aussi être réaliste. À présent, 69 points le séparent de son coéquipier et leader du championnat, Lewis Hamilton.

Lire aussi :

Parti en pole position, Bottas semblait avoir toutes les cartes en mains pour surfer ce week-end sur la vague de son succès de Sotchi, qui l'avait relancé. Mais il y a d'abord eu cette petite erreur commise au virage 1, offrant la tête de la course à Hamilton, puis cette perte de puissance annonçant une défaillance probable de son MGU-H et l'ayant finalement contraint à l'abandon.

"C'est une déception, naturellement", concède Bottas. "C'est très décevant, c'est le genre de chose pour lequel on ne peut rien faire. Évidemment, j'avais bloqué mes roues avant ça. Mais je crois que j'avais quand même encore une chance de gagner, car ça m'a obligé à basculer rapidement sur deux arrêts, et au bout du compte, je pense que la stratégie à deux arrêts était la meilleure. Je savais qu'il y avait encore tout à faire, même après ce blocage de roue à cause de la bruine. Après il y a eu ce truc avec le moteur, je n'y croyais pas…"

"Maintenant, je sais que l'écart de points avec Lewis est important. Il faudrait un miracle. Mais comme toujours, pas question d'abandonner. Il faut maintenir le cap et continuer d'essayer. Nous verrons bien. Décevant, c'est le meilleur mot."

Pour la première fois cette saison, la fiabilité a posé problème à Mercedes, alors même que les deux monoplaces bénéficiaient au Nürburgring d'une unité de puissance entièrement neuve. Directeur de l'écurie allemande, Toto Wolff a immédiatement présenté des excuses au pilote finlandais, lui aussi convaincu que la stratégie à deux arrêts lui aurait permis de jouer la victoire malgré sa petite erreur de pilotage.

"Nous avons eu une bonne discussion, je lui ai dit que j'étais désolé pour la défaillance", confie Toto Wolff. "Je crois que les deux arrêts, auraient en effet été quelque chose qui aurait pu fonctionner pour gagner la course. Mais c'est comme ça. La F1 reste un sport mécanique. Aujourd'hui, c'est nous qui l'avons laissé tomber."

Lewis Hamilton, Mercedes F1 W11, dépasse Valtteri Bottas, Mercedes F1 W11

partages
commentaires
Gasly sixième : "C'était vraiment une super course"
Article précédent

Gasly sixième : "C'était vraiment une super course"

Article suivant

Red Bull explique l'abandon d'Albon au Nürburgring

Red Bull explique l'abandon d'Albon au Nürburgring
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021