Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
7 jours

Bottas ravi, Hamilton moins à l'aise à Silverstone

partages
commentaires
Bottas ravi, Hamilton moins à l'aise à Silverstone
Par :
12 juil. 2019 à 16:31

Après le doublé signé en Essais Libres 2, les deux pilotes Mercedes ont livré une vision de la situation assez différente. Tous les deux s'accordent néanmoins à dire que le resurfaçage de Silverstone est une réussite.

Après une première séance d'essais libres peu significative dans la matinée, Mercedes a pris la main dans l'après-midi à Silverstone. Néanmoins, les écarts sont relativement serrés, tandis que Valtteri Bottas s'est montré plus à l'aise que Lewis Hamilton. Un constat qui n'est pas uniquement chronométrique, le Finlandais ayant signé la référence du jour en 1'26"732 avec 69 millièmes d'avance seulement sur son coéquipier, mais qui se traduit par un comportement de la W10 et des pneus qui lui convient pour le moment davantage. À l'heure du premier bilan, celui qui est en chasse derrière Hamilton au championnat reconnaît qu'il n'a pas grand-chose de négatif à relever, tout juste souligne-t-il la "marge de progression" sur laquelle travailler. 

Voir aussi :

"J'ai connu une bonne journée dès le début, à la fois en termes de performance personnelle et de réglages de la voiture", explique Bottas. "C'est toujours une sensation agréable de commencer un week-end comme ça. La piste est moins bosselée que l'an dernier, c'est une bonne chose : ils ont fait du bon boulot au niveau de l'asphalte et c'était vraiment sympa pour piloter. La nouvelle surface est assez adhérente, mais parfois on perd le grip de manière très soudaine. La voiture semble plutôt bien équilibrée, mais je pense qu'il y a encore une marge de progression. J'avais le sentiment d'être rapide dans les courbes, et il y en a beaucoup à Silverstone, donc c'est une bonne chose. Ce sera à nouveau serré demain et il s'agira de trouver le maximum de performance ce soir et demain avant les qualifications, mais c'est bien de débuter le week-end sur une note positive."

Hamilton pas aux anges

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W10

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W10

Photo de: Dom Romney / LAT Images

Pour Lewis Hamilton, bien que dans le rythme, le discours est très différent. Le quintuple Champion du monde, comme d'autres pilotes ce vendredi, a été perturbé par le vent mais aussi par l'exploitation des pneumatiques. Il rejoint en revanche son voisin de garage au sujet du nouvel asphalte de Silverstone, qui n'a plus rien à voir avec celui de l'an passé.

"C'était assez venteux, avec des rafales, donc pas la journée la plus facile, mais nous étions néanmoins au rendez-vous et on dirait que nous serons dans la bagarre", résume Hamilton. "C'est toujours difficile à dire après le premier jour, car les Ferrari sont généralement un peu plus lentes le vendredi et trouvent du rythme le samedi. La nouvelle surface est meilleure dans les lignes droites, notamment entre les virages 4 et 6, où c'était plutôt mauvais auparavant. C'est toujours bosselé à la sortie du virage 7 et vers Copse, mais après c'est plutôt agréable et lisse dans Maggots et Becketts. L'asphalte est très lisse et ça rend les choses difficiles pour faire fonctionner les pneus, ils entrent et sortent de la fenêtre, et les rafales de vent n'ont pas facilité les choses. J'avais du mal avec l'arrière et je suis sorti large à quelques reprises, mais Valtteri semblait bien plus à l'aise avec la voiture. Nous allons donc creuser ce soir pour trouver quel est le problème et comment résoudre ça pour demain."

À la tête des opérations, James Allison semblait confirmer le ressenti du Britannique à l'issue des deux séances, évoquant quelques difficultés au micro de Sky Sports. "C'était très, très délicat", assure-t-il. "On a entendu Lewis en parler à la radio. Le vent rendait le train arrière très instable. La température ambiante fait que le pneu n'est pas dans la fenêtre idéale. Il a besoin d'être un peu plus chaud. L'an dernier, avec les gommes plus épaisses, il y avait plein de cloques. Ce pneu-là n'a pas de cloques, on peut attaquer plus fort avec."

United Kingdom GP de Grande-Bretagne - EL2

P. Pilote Constructeur Tours Temps
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 25 1'26.732
2 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 35 1'26.801
3 Monaco Charles Leclerc Ferrari 30 1'26.929
4 Germany Sebastian Vettel Ferrari 30 1'27.180
5 France Pierre Gasly Red Bull 31 1'27.249
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W10

Article suivant
Gasly : "Je sens que je peux piloter comme je le veux"

Article précédent

Gasly : "Je sens que je peux piloter comme je le veux"

Article suivant

Russell agacé de "passer pour un idiot" à cause du vent

Russell agacé de "passer pour un idiot" à cause du vent
Charger les commentaires