Bottas et la rumeur d'un remplacement à mi-saison : "Des conneries"

Auteur d'un début de saison poussif, Valtteri Bottas a dû faire face ces derniers jours à des rumeurs sur son avenir proche chez Mercedes. Il a battu en brèche celle d'un remplacement en pleine saison.

Bottas et la rumeur d'un remplacement à mi-saison : "Des conneries"

La rumeur d'un remplacement de Valtteri Bottas en cours de saison 2021 au profit de George Russell est sortie ces derniers jours outre-Manche. Il faut dire que le Finlandais, qui peine à rivaliser sur la durée avec son équipier Lewis Hamilton, a connu ces derniers mois des moments sportifs délicats, à commencer par le GP de Sakhir lors duquel Russell a remplacé son septuple Champion du monde d'équipier et fait très bonne figure, manquant de remporter la course.

De son côté, Bottas connu un début de saison 2021 compliqué : si ses performances lors des courses courues sur piste sèche ont été plutôt bonnes malgré une certaine incapacité à demeurer sur le long terme dans la lutte pour la victoire, c'est l'épreuve d'Imola, courue sur piste humide, qui a été particulièrement difficile.

Lire aussi :

Il n'en fallait pas plus dans ce contexte pour que des rumeurs se fassent jour et celle d'un remplacement en cours de saison de Bottas par Russell a fait les gros titres cette semaine. Interrogé sur le sujet par Motorsport.com, le #77 a répondu : "Je sais que je ne vais pas être remplacé au milieu de la saison. En tant qu'équipe, nous ne faisons pas ça. J'ai un contrat pour cette année, et je pense qu'il n'y a qu'une seule écurie qui fait ce genre de choses en F1 et ce n'est pas nous. Donc pas de pression pour ma part, car je sais comment ça se passe. Il y a toujours des conneries qui traînent, mais cela fait partie du sport."

Les performances de Bottas sont particulièrement scrutées cette année à la fois en raison de campagnes en demi-teinte depuis plusieurs années mais aussi car Red Bull est au moins au niveau de Mercedes en 2021, ce qui pourrait donc faire reposer une partie des chances de titres sur les duos de pilotes plutôt que sur des individualités.

"Je pense que si nous avions une nette avance et que l'écart entre les pilotes était important, il serait toujours possible de faire de bons résultats", a déclaré Bottas. "Mais cette année évidemment, c'est vraiment clair : si vous manquez un peu de rythme, vous pouvez facilement perdre une ou deux places."

"Je pense que c'est comme ça que ça doit être. Donc si je cherche à faire mon travail du mieux que je peux, j'espère que ce sera vraiment visible et que les rumeurs s'arrêteront assez vite. Donc je suis d'accord pour dire que c'est une bonne chose."

Quoi qu'il en soit, Bottas figure au quatrième rang et accuse déjà un retard de 37 points sur son équipier Lewis Hamilton qui mène le championnat et de 29 sur Max Verstappen. Pas question toutefois de baisser les bras alors même que la saison la plus longue de l'Histoire de la F1 est lancée.

"Il reste encore 20 courses à disputer, ce qui représente un nombre énorme de points, et je ne renonce absolument pas à l'objectif de cette année. Je crois que le travail acharné paie, donc je vais continuer à travailler dur et à y croire. Je sais que les résultats viendront et que cela sera payant."

partages
commentaires

Voir aussi :

"Une question de temps" avant que Ricciardo ne retrouve son niveau
Article précédent

"Une question de temps" avant que Ricciardo ne retrouve son niveau

Article suivant

Sainz aimerait revenir à la version "old school" de Barcelone

Sainz aimerait revenir à la version "old school" de Barcelone
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021