Bottas : "Trop tôt" pour m'exclure de la lutte pour le titre

Bien que distancé lors des deux premiers Grands Prix par Lewis Hamilton, sur qui il accuse 20 points de retard au championnat, Valtteri Bottas n'entend pas être exclu aussi vite de la lutte pour le titre mondial.

Bottas : "Trop tôt" pour m'exclure de la lutte pour le titre
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 en conférence de presse
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W08 Hybrid
Valtteri Bottas, Mercedes AMG
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13, et Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13

Après des débuts solides à Melbourne, Valtteri Bottas a connu un week-end plus difficile à Shanghai. Sixième à l'arrivée, le Finlandais a rencontré un problème lors de son premier arrêt au stand, mais est surtout parti en tête-à-queue sous régime de voiture de sécurité, le contraignant à une remontée dans le peloton. Pas de quoi, cependant, lui donner le sentiment d'être déjà écarté de la lutte pour le titre, à laquelle semblent promis Lewis Hamilton et Sebastian Vettel.

"Je crois qu'il est trop tôt pour dire qu'il n'y a que deux pilotes à la lutte pour le titre", insiste le pilote Mercedes. "Ce n'est encore que le début de cette longue saison. Alors je ne dirais pas qu'il n'y aura que Lewis et Sebastian, car je crois que la saison est longue, et les choses peuvent changer. Je pense qu'au sein de l'équipe, ils peuvent vraiment voir à quel point je suis performant et quel est mon véritable rythme."

"Évidemment, au final, ce sont les résultats qui comptent. J'ai bien sûr hâte de signer de bons résultats dès que possible, car chaque point que je perds maintenant aura un effet d'ici la fin de l'année. Je n'ai pas le sentiment d'être dans la précipitation pour quoi que ce soit, j'ai le sentiment que si je continue à faire ce que je fais, et que je progresse chaque jour avec l'équipe, nous serons très bientôt à un très, très bon niveau. Je ne ressens pas de panique ou de précipitation pour faire mes preuves."

Mieux comprendre la W08

Pour ce qui est de la lutte interne face à Hamilton, Bottas est convaincu de pouvoir rivaliser avec le triple Champion du monde et afficher un rythme similaire. Lors du Grand Prix de Chine, il révèle avoir été victime d'un problème de suspension qui a affecté sa voiture.

"Je pense qu'au niveau du rythme, la course n'était pas mauvaise", estime-t-il. "Quand j'avais de l'air propre, le rythme était au rendez-vous. J'ai eu un peu de mal avec l'équilibre de la voiture par rapport à Lewis, j'ai eu beaucoup plus de difficultés avec le pneu avant gauche. L'usure de mon pneu était plus élevée car il y avait plus de sous-virage. Mais nous avons également découvert un petit problème technique après la course, qui ralentissait un petit peu ma voiture."

"Si l'on prend ça en compte, je pense que le rythme était très bon. Donc ce n'est pas le problème. Et en qualifications, il s'agissait de détails, et je crois que j'ai réussi à franchir un cap en matière de performance globale entre Melbourne et Shanghai. Encore une fois, je vise mieux ce week-end. C'est sûr, nous pouvons être forts et être à égalité avec Lewis."

Bottas le reconnaît, il doit encore se familiariser davantage avec sa nouvelle équipe, ainsi qu'avec la W08, avec de nombreuses différences par rapport à ce qu'il était habitué à trouver chez Williams.

"La voiture que j'étais habitué à piloter avant se comportait très différemment d'un point de vue mécanique", explique-t-il. "Nous parlons de petites choses, mais toutes les petites choses font une grosse différence en F1."

"Je sens que je dois encore m'y habituer davantage, mais ça ne devrait pas être éloigné de tout ce qui est possible d'extraire de la voiture. Lewis est une grande référence pour ça, c'est bien. Je pense que l'essentiel, mécaniquement, c'est la manière dont la voiture se comporte. Comme ce tête-à-queue derrière la voiture de sécurité, je ne suis pas certain que je l'aurais fait avec une voiture que je connais par cœur."

partages
commentaires
Grosjean et Hülkenberg étonnés qu'Alonso manque un GP pour l'Indy 500
Article précédent

Grosjean et Hülkenberg étonnés qu'Alonso manque un GP pour l'Indy 500

Article suivant

Technique - Les nouveautés de McLaren en Chine

Technique - Les nouveautés de McLaren en Chine
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021