Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Bottas : Verstappen "a continué à aller vers la droite" au stand

partages
commentaires
Bottas : Verstappen "a continué à aller vers la droite" au stand
Par :
Co-auteur: Stuart Codling
27 mai 2019 à 15:53

Valtteri Bottas explique que Max Verstappen "a continué à aller vers la droite" lors de leur incident dans la voie des stands durant le Grand Prix de Monaco, et admet avoir eu peur que sa course soit ruinée.

Bottas était deuxième derrière son coéquipier Lewis Hamilton quand la voiture de sécurité a été envoyée en piste dans la première phase du Grand Prix de Monaco, et un arrêt un peu plus rapide a permis à Red Bull de relâcher Verstappen devant Bottas dans la voie des stands.

Les deux se sont touchés et Bottas a été forcé d'entrer en contact avec le mur avec le côté droit de sa monoplace, cassant une jante au passage et l'obligeant à repasser par la voie des stands. Il a eu la possibilité de faire ce deuxième arrêt pendant l'intervention du Safety Car et n'a perdu qu'une place au profit de Sebastian Vettel. Il a ensuite passé la majeure partie de la course en quatrième position, avant d'être promu troisième après la pénalité de Verstappen.

Lire aussi :

"C'est ce qui a rendu la course plus difficile", admet Bottas. "Nous nous sommes arrêtés en même temps que Lewis [Hamilton], j'ai créé un écart entre nous avant que nous nous arrêtions. Pour une raison que j'ignore, notre arrêt a été un peu plus long. Max s'est retrouvé à côté de moi dans la voie des stands, bien qu'il était derrière avant. Nous étions côte à côte, j'ai gardé ma ligne mais il a continué à aller vers la droite."

"Nous nous sommes touchés et j'ai aussi touché le mur car il n'y avait plus d'espace. Honnêtement, je pensais qu'en devant m'arrêter une nouvelle fois, je me retrouverais en fond de peloton, mais heureusement, je n'ai perdu qu'une place de plus. J'ai été malchanceux et chanceux en même temps. Cela aurait pu être bien pire."

Verstappen a déclaré que Red Bull avait "tout fait parfaitement" durant l'arrêt et assure qu'il ne savait pas que Bottas était à côté de lui : "Je ne savais pas qu'il y avait quelqu'un à côté de moi car ils m'ont relâché. Je suis juste parti, c’était un peu serré, nous étions devant mais c'est dommage que nous nous soyons touchés. Je ne l'ai pas vu."

Les commissaires ont estimé que Max Verstappen avait enfreint l'article 28.13a du Règlement Sportif, qui énonce que les voitures "ne doivent pas être relâchées du garage ou de leur emplacement d'arrêt d'une manière qui pourrait mettre en danger le personnel dans la voie des stands ou un autre pilote."

Contrairement à l'article 28.13 d), qui se réfère explicitement à une voiture ayant "été relâchée d'une manière dangereuse" et impose un stop-and-go de dix secondes, la règle que Verstappen a enfreinte n'est pas censée impliquer de pénalité spécifique. Cependant, en accord avec des précédents récents pour les mêmes fautes, il a reçu une pénalité de cinq secondes et deux points de pénalité sur sa licence.

Interrogé par Motorsport.com sur son ressenti au sujet de cette pénalité, Bottas a déclaré : "C'est difficile car il n'y avait aucun moyen de me faire reprendre les positions perdues, hormis celle de Max grâce à sa pénalité. Mais la place que j'ai perdue face à Sebastian, je n'aurais pas pu la reprendre. Il a fait sa pénalité, je pense que c'est réglé. Il n'y a pas grand-chose de plus à dire."

Article suivant
Brown ne prévoit pas de prendre du recul malgré l'arrivée de Seidl

Article précédent

Brown ne prévoit pas de prendre du recul malgré l'arrivée de Seidl

Article suivant

Russell a cru jouer la sixième place à Monaco

Russell a cru jouer la sixième place à Monaco
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Monaco
Pilotes Valtteri Bottas Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Scott Mitchell