Bottas a dû gérer des pneus sévèrement endommagés en fin de GP

L'équipe Mercedes a révélé que Valtteri Bottas avait dû faire face à des dégâts "assez sévères" au niveau de ses pneus avant lorsqu'il a contenu Sebastian Vettel dans les derniers tours du Grand Prix de Russie.

Le Finlandais a dominé la première partie de la course à Sotchi et semblait en contrôle à l'avant au moment du second relais, quand il a connu un blocage de roues important au virage 13 du 38e tour.

Même si cela n'était pas clair sur les images de télévision, Mercedes a indiqué que ses données dans les stands faisaient état d'une situation assez grave, qui a occasionné un dénouement intense car Vettel a fini par faire la jonction.

Les caméras embarquées en fin de course montraient que le volant de Bottas tremblait fortement. Le directeur exécutif de Mercedes, Toto Wolff, a déclaré : "Il a bloqué les deux roues avant et a fait un plat, et nos données montraient qu'il s'agissait de dégâts assez sévères sur les pneus, ce qui a nui à sa performance à la fin."

"C'était un moment un peu stressant, mais il a tenu bon. On voyait que le rythme était encore assez bon : le secteur 1 était évidemment très bon, mais dans le secteur 2 il a pu se battre, et il y a eu l'étrange dixième qu'il a perdu. Mais dans le tour suivant, ça allait."

"Donc ça n'était pas sans mal, et évidemment, à nouveau, le trafic a été un problème. Parfois, c'était contre nous, mais avec Felipe [Massa, dans le dernier tour] – merci beaucoup, je lui dois une bière –c'était en notre faveur, mais c'est comme ça."

Rythme perdu et silence radio

Bottas explique que le blocage est survenu car les températures ont commencé à chuter dans ses pneus avant, et que cet épisode l'a brièvement sorti de sa zone de confort. "J'ai véritablement perdu du temps pendant ce tour avec ce plat. L'équipe m'avait dit [précédemment] de mettre la répartition des freins vers l'avant, en donnant un avis pour améliorer la température des pneus."

"Ensuite j'avais le plat, donc j'ai dû répartir vers l'arrière. J'ai aussi eu un petit peu de trafic à ce moment-là. Cette piste, c'est tellement spécial par rapport au rythme. Si vous trouvez le rythme, alors vous pouvez être très rapide ici et faire des temps au tour réguliers [...] Mais si vous le perdez, il faut toujours quelques tours pour revenir."

"Donc j'ai quelque peu perdu le rythme, en plus des retardataires. Une fois que j'ai pu avoir de l'air propre à nouveau, que j'ai pu me concentrer à nouveau sur mon travail, j'ai réussi à faire revenir les pneus en température et à augmenter le rythme."

"J'ai aussi demandé un peu de silence radio de la part de l'équipe, vraiment juste pour me remettre dedans, pour me concentrer sur chaque virage, pour le faire parfaitement à chaque tour, et en perdant le minimum de temps avec les retardataires. Et ça a aidé."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Russie
Circuit Sochi Autodrom
Pilotes Valtteri Bottas
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags pneus, sotchi, toto wolff