Boullier : « 80% des réponses sur la hiérarchie » avant Melbourne

Jerez - Les essais d’avant-saison battent leur plein et Eric Boullier, Directeur d’Equipe Lotus, ne perd pas une miette de ce qui se passe en piste et dans les coulisses

Jerez - Les essais d’avant-saison battent leur plein et Eric Boullier, Directeur d’Equipe Lotus, ne perd pas une miette de ce qui se passe en piste et dans les coulisses. Pour le leader de troupes français, Jerez représente une première occasion de se faire une idée de l’image globale qu’aura la saison 2013.

Si les enseignements arrivent au goutte-à-goutte, Boullier estime qu’une représentation relativement pointue de la hiérarchie sera discernable au terme des trois séances d’essais espagnoles d’avant-saison. Mais avec Jerez, les leçons tirées ne seront que partielles.

C’est trop tôt”, reconnaît Boullier, interrogé par ToileF1.“ On aura 30% des réponses à nos questions à la fin de ce test, 60% à la fin du deuxième test et 80% à la fin du dernier. On commencera à avoir une idée de la hiérarchie. Ça risque d’être extrêmement serré cette année”.

La stabilisation des règlementations techniques en 2013 n’est évidemment pas étrangère à cette anticipation d’une saison aux performances proches entre les teams.

Il n’y a que les grosses écuries comme Ferrari, Red Bull Racing ou McLaren qui peuvent apporter des évolutions sans arrêt. Les plus petites, comme nous, sont obligées de choisir”, estime-t-il, adoptant un profil bas, dissimulant cependant l'ambition d'un top 3 au championnat constructeurs. “Quand il y a une continuité, la machine est réglée. Il s’agit d’une industrie où l’on est un peu champion de la copie” !

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing , McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités