Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
8 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
29 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
43 jours

Boullier - "Alonso sait à quoi s’attendre"

partages
commentaires
Boullier - "Alonso sait à quoi s’attendre"
Par :
18 févr. 2017 à 12:30

C'est en tant que pilote le plus expérimenté du plateau, avec 274 Grands Prix au compteur, que Fernando Alonso va aborder la saison 2017 de Formule 1.

Fernando Alonso, McLaren MP4-31
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren
Stoffel Vandoorne, McLaren
Stoffel Vandoorne, pilote d'essais et de réserve McLaren MP4-31
Stoffel Vandoorne, McLaren MP4-31
Eric Boullier, directeur de la compétition McLaren
Fernando Alonso, McLaren

Le champion du monde 2005 et 2006, après deux saisons difficiles avec McLaren-Honda, espère faire son retour aux avant-postes grâce à la nouvelle réglementation technique. Avec les F1 plus rapides, Fernando Alonso devrait retrouver des monoplaces encore plus véloces qu'à leur apogée, aux alentours de son premier titre mondial.

"Il travaille très, très dur depuis le début de l'hiver, il est vraiment prêt et motivé", déclare Éric Boullier, directeur sportif de McLaren, pour Sky Sports News HQ. "Il a déjà piloté ce genre de voiture, voire même des voitures plus rapides, par le passé, donc il sait à quoi s'attendre. Il a hâte de piloter la voiture. Il l'a pilotée dans le simulateur, mais ce n'est pas pareil. Je suis sûr qu'il a hâte de la piloter en piste et de voir si elle est au niveau de nos espérances."

Pour Stoffel Vandoorne, la situation est bien différente. Le Belge s'apprête à faire ses débuts en Formule 1 au volant d'une monoplace particulièrement rapide et difficile à piloter.

"Stoffel n'a jamais piloté une voiture développant tant d'appui et d'énergie, donc il lui faudra peut-être quelques jours pour s'assurer que son corps est au niveau d'un point de vue physique", reconnaît Éric Boullier. "Mais il travaille également très dur depuis le début de l'hiver, il est prêt. Tous deux sont prêts."

Un management renouvelé

McLaren a en tout cas connu de grandes manœuvres au niveau du management ces derniers temps. Après Ron Dennis et Jost Capito, ce sont le team manager Dave Redding et le responsable marketing Ekrem Sami qui sont sur le départ.

Alors que Zak Brown vient de faire son arrivée en tant que directeur exécutif, Éric Boullier a été interrogé au sujet de la structure du management. "Elle est claire pour tout le monde, et nous allons relever le défi qui est de faire gagner la voiture dès que possible", insiste le Français.

Quant aux couleurs que revêtira la McLaren MCL32, Boullier confirme ce qui n'était qu'un secret de polichinelle : "La livrée va changer. Attendez encore quelques jours, et vous allez la voir."

Article suivant
Technique - Les secrets de la Williams FW40

Article précédent

Technique - Les secrets de la Williams FW40

Article suivant

Enjeux 2017 : quelle indication sur Bottas et Hamilton à Barcelone ?

Enjeux 2017 : quelle indication sur Bottas et Hamilton à Barcelone ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso Boutique , Stoffel Vandoorne
Équipes McLaren Boutique
Auteur Benjamin Vinel