Boullier : "Le meilleur est à venir, j'en suis sûr"

Après les trois premières courses, Eric Boullier pouvait symboliser la frustration dans le paddock de F1

Après les trois premières courses, Eric Boullier pouvait symboliser la frustration dans le paddock de F1. Mais à l’issue de la quatrième manche, ayant enfin apporté la récompense méritée pour l’équipe, le Team Principal éprouve une grande satisfaction à démontrer combien l’équipe Lotus F1 Team peut être compétitive.

Eric, selon vous, quel a été l’élément déterminant dans la performance de l’équipe à Bahreïn ?

"Cela a été une grande performance de l’ensemble de l’équipe et je suis très heureux pour tous, aussi bien ceux qui étaient à Bahreïn que ceux qui étaient restés à Enstone. Je ne désignerai pas un élément spécifique. C’est plutôt le point culminant d’un ensemble de petits détails que nous n’avions peut-être pas assemblés lors des trois premières courses. C’était terriblement frustrant mais nous avons fini par tout mettre en ordre. Tout s’est déroulé sans pépin majeur et nous avons eu le coup de pouce du pari stratégique gagnant."

Qu’est-ce qui a fait la différence le week-end dernier par rapport aux précédents ?

"Un ensemble de choses, je crois. La météo à Bahreïn, pour commencer, convenait beaucoup mieux à la E20 que celle des premières courses. C’est toujours difficile de démarrer une saison avec autant de changements. La voiture est très différente de celle de l’an dernier, nous avons deux nouveaux pilotes et faire fonctionner l’ensemble peut demander un peu de temps. Désormais, c’est une entité forte et unie. Les pilotes ont repris le rythme après une longue absence et nous commençons à ressembler à une équipe complète."

Après trois courses où la E20 n’avait fait qu’afficher des promesses, vous sentez-vous soulagé ?

"Oui, absolument. C’est tellement frustrant de voir l’équipe à Enstone fournir autant d’efforts – surtout après la saison passée difficile – et ne pas en être récompensée par le bon résultat dont elle est capable. C’est plus qu’un soulagement, c’est un sentiment de fierté parce que, quelle que soit la confiance que vous avez dans ce que vous avez conçu, rien n’est jamais prouvé tant que les résultats ne sont pas là. Par bonheur, nous avons réussi et le mérite en revient à tous."

Les performances des pilotes vous apportent-elles satisfaction ?

"Les deux pilotes ont fait une très, très belle course et c’est particulièrement plaisant de voir nos deux voitures sur le podium, d’autant que leurs performances ont été très proches. Kimi revient après avoir passé deux ans dans une discipline totalement différente et Romain avait vécu une expérience difficile avec nous en 2009. Mais la façon et la rapidité avec laquelle ils ont pris la mesure de la voiture montre toute la force de notre line-up."

Êtes-vous surpris par la tournure de la course après les qualifications ? La voiture semble être passée de bonne à la plus rapide du plateau…

"Je pense que nous avions la performance tout le week-end. Mais les écarts entre les équipes sont si faibles cette année, que quelques millièmes de seconde peuvent créer une grande différence. Et la moindre petite erreur s’avère coûteuse. Alors si les qualifications n’ont pas été parfaites, en course, tout était bon : la voiture évidemment, les pit stops sur lesquels l’équipe avait beaucoup travaillé, notre stratégie qui a pu paraitre risquée, mais qui a réussi selon nos espérances et, bien sûr, les pilotes qui ont réalisé un sans faute. C’était une fantastique performance d’ensemble et le meilleur est encore à venir, j’en suis sûr."

Par Lotus F1 Team

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Lotus F1
Type d'article Actualités