Boullier - Les équipes savaient qu'il fallait surveiller les capteurs de carburant

Eric Boullier a fait savoir que toutes les équipes étaient particulièrement attentives aux capteurs destinés à mesurer le débit de carburant injecté dans les moteurs à Melbourne

Eric Boullier a fait savoir que toutes les équipes étaient particulièrement attentives aux capteurs destinés à mesurer le débit de carburant injecté dans les moteurs à Melbourne.

Alors que Red Bull a définitivement finalisé et envoyé son dossier formel d’Appel

concernant l’exclusion de Daniel Ricciardo

sur le Grand Prix d’Australie, le nouveau Directeur Sportif McLaren rappelle que la FIA a en tous temps insisté sur le fait que le seul et unique dispositif de mesure homologué par la FIA est l'outil standard équipé sur toutes les F1 du plateau.

« La FIA a pris position à Bahreïn, lors des seconds tests, où il a été clair que le capteur de flux de carburant serait la référence et devrait être utilisé », martèle le Français.

« Nous savions qu’il y avait un petit besoin d’un léger filtrage du signal. Il est clair qu’il a été pointé suffisamment en avance un petit problème de précision entre les différents capteurs. Mais nous avons travaillé étroitement avec la FIA depuis début janvier pour nous assurer de comprendre les besoins et de comprendre comment améliorer le système. Toutes les équipes étaient bien entendu bienvenues pour travailler [dessus] toutes ensembles ».

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes McLaren
Type d'article Actualités