Boullier : Notre objectif est de finir le plus fort possible

Après un week-end bien chargé à Abou Dhabi, le Team Principal, Eric Boullier, se concentre sur la manière d’obtenir les meilleurs résultats possibles lors des deux dernières manches en 2013

Après un week-end bien chargé à Abou Dhabi, le Team Principal, Eric Boullier, se concentre sur la manière d’obtenir les meilleurs résultats possibles lors des deux dernières manches en 2013.

Beaucoup d’activité dans l’équipe en ce moment ?


Ce n’est pas un secret, il se passe beaucoup de choses à Enstone en ce moment. Mais nous sommes très occupés à tout mettre en place pour assurer l’avenir de l’équipe. Ce n’est pas un travail passager et cela n’avance certainement pas à la vitesse que la plupart d’entre nous souhaiteraient, mais nous continuons à
pousser. En dehors de ce qui se déroule derrière le rideau, le point positif est que notre voiture est toujours aussi forte en piste et nous chercherons à en en tirer le meilleur parti lors des dernières courses de 2013.

Où en est la relation avec Kimi ?


Il est totalement à nos côtés. Nous avons tous discuté à Abou Dhabi pour faire en sorte de savoir où nous allions et comment, pour les dernières courses de l’année. Notre objectif est, d’abord, de réaliser une bonne performance à Austin et ensuite de faire pareil au Brésil.

Est-ce un inconvénient d’avoir deux châssis différents pour les pilotes ?


C’est une question de réglages et d’adapter la voiture exactement au goût du pilote. Romain préfère le châssis long et il l’exploite mieux. Kimi préfère le court et il l’exploite mieux. Nous sommes capables de faire rouler les deux configurations sans problème et c’est ce que nous faisons. Si l’un ou l’autre des pilotes veut à nouveau changer, bien entendu, nous pourrons le faire, mais ce n’est pas une affaire rapide.

La réussite de la F1 aux Etats-Unis est-elle une chose importante ?
C’est un marché où elle doit être présente. Nous avons déjà des partenaires américains, dont deux compagnies internationales aux racines solidement implantées aux Etats-Unis, Microsoft Dynamics et burn (Coca Cola). C’est
une bonne chose de courir dans leur pays. C’est un territoire qui fourmille de possibilités pour la Formule 1 et nous espérons construire sur ces opportunités dans l’avenir.

Quel est l’objectif à Austin ?
Nous avons manqué le podium à Abou Dhabi, mais il est évident que la voiture avait la performance pour y parvenir. C’est là où nous voulons être parce que c’est l’endroit où vous récoltez le plus de points. Bien sûr, ce serait fantastique si nos pilotes pouvaient revenir sur le podium avant la fin de la saison. S’ils pouvaient y monter tous les deux à Austin, je serais un homme très heureux.

La deuxième place au championnat des constructeurs semble s’éloigner…


Il reste deux courses et 86 points à distribuer. Donc, c’est toujours possible arithmétiquement et nous n’allons pas baisser les bras, en aucune façon. Evidemment, pour marquer le plus de points, il faut monter sur la plus
haute marche du podium et là, il y a un double problème Red Bull plus Sebastian Vettel à résoudre. Pour nous, le mieux serait que Seb anticipe ses vacances d’hiver ! Au vu des classements et des points marqués par chaque équipe lors des dernières courses, la troisième place pourrait paraitre un peu plus à notre portée. Mais notre approche reste la même : continuer à nous battre jusqu’au bout.

[Communiqué de Lotus F1 Team]

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Lotus F1
Type d'article Actualités