Boullier : Nous savons que la E20 sera encore plus rapide

Après un très beau Grand Prix de Bahreïn où les deux pilotes ont terminé sur le podium, Eric Boullier revient sur ce résultat et envisage ce qui serait possible pour la suite de la saison

Après un très beau Grand Prix de Bahreïn où les deux pilotes ont terminé sur le podium, Eric Boullier revient sur ce résultat et envisage ce qui serait possible pour la suite de la saison.

Eric, quelle image vous vient spontanément en repensant au GP de Bahreïn ?

"D’abord, la joie de l’équipe tournée vers le podium. Les gars n’avaient plus vu cela depuis 2006. Mais surtout, je me souviens des visages de Kimi et de Romain. J’aime le fait qu’ils étaient soulagés, mais pas pleinement heureux. Nous avions obtenu un très beau résultat, mais ils en voulaient déjà plus. Ils savaient que la victoire était possible. Au lieu de profiter simplement du moment, ils essayaient de comprendre ce qui n’avait pas marché et pourquoi ils n’étaient pas sur la plus haute marche. Cela en dit long sur notre état d’esprit maintenant."

Les trois dernières semaine ont-elles été chargées ?

"Plutôt, oui ! D’abord, tous les châssis ont été rapatriés à Enstone ensemble pour la première fois depuis leur expédition en Australie. Ils sont maintenant comme neufs. Nous nous sommes ensuite préparés pour l’essai en soufflerie à échelle 1 aux Etats-Unis, ainsi que pour les tests au Mugello. Nous avons aussi débuté le calibrage de notre nouveau simulateur, un autre sujet d’excitation pour l’équipe."

Etes-vous impatient de courir en Espagne ?

"La première course en Europe est toujours le début d’une nouvelle aventure. Dans ce sens, oui, nous sommes tous impatients de relever ce défi. Cela rend aussi la vie de l’équipe plus facile, en termes de logistique. Nous ne sommes plus très loin de nos bases. Cela dit, Barcelone est un circuit spécial parce nous y faisons toujours des essais l’hiver. Alors il sera intéressant de voir les écarts entre les équipes. Ils pourraient même être plus minces que ceux que nous avons vus jusque-là."

Etes-vous optimiste ?

"Nous avons été capables de préserver nos pneus pendant les courses, jusqu’à maintenant. Mais la piste de Barcelone est très abrasive, en particulier pour le pneu avant gauche. Peut-être aurons-nous un avantage sur nos adversaires dans ce domaine. La seule question est notre performance en fonction de la température. Sur les quatre premières courses, il semble qu’une tendance se soit dégagée et que nous soyons de plus en plus compétitifs lorsque la température augmente. Nous verrons cela."

Il y a eu les essais au Mugello la semaine dernière. Ont-ils été utiles ?

"Oui. Même si la météo n’était pas terrible, nous avons pu mettre à l’épreuve des modifications qui ne peuvent, normalement, pas être appliquées lors d’un week-end de course parce que cela prend trop de temps pour les installer. Nous avons beaucoup appris sur la voiture. Par ailleurs, notre séance à la soufflerie Windshear a apporté beaucoup de résultats positifs. Nous savons que la E20 sera encore plus rapide. Mais la performance est un concept relatif. Il faut attendre et voir si nos rivaux ont progressé."

Par Lotus F1 Team

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Lotus F1
Type d'article Actualités