Boullier : "Renault prend des risques, et cela paye"

Dans un extrait exclusif du podcast Renault F1 Team, Eric Boullier fait le point sur la course à Valence ainsi que le nouveau règlement pour 2011…Qu’est-ce que vous retenez de ce Grand Prix, on a vu que la voiture est assez performante au début du...

Dans un extrait exclusif du podcast Renault F1 Team, Eric Boullier fait le point sur la course à Valence ainsi que le nouveau règlement pour 2011…

Qu’est-ce que vous retenez de ce Grand Prix, on a vu que la voiture est assez performante au début du weekend…


"La monoplace était globalement performante sur tout le weekend. Malheureusement il est difficile de doubler à Valence : Button est resté longtemps derrière Kobayashi, Robert Kubica est lui resté toute la course derrière Barrichello. En termes de performance pure, le weekend est satisfaisant et j’espère que cela va se traduire pour les GP suivants par de nouveaux précieux points."

Il y avait des nouveautés sur la voiture, vous continuez votre stratégie agressive en termes de développements ?


"Tout à fait, nous avions pas mal de nouveautés pour cette course, et je crois d’ailleurs que l’on exploite pas encore complètement tout le package… Le tout maintenant est de tirer les enseignements de ce weekend pour revenir encore plus fort à Silverstone."

Comment est-ce que vous faites pour introduire des nouveautés à chaque course ?


"C’est difficile, cela met tout le monde à contribution. Cela impose aussi des prises de risques, mais pour le moment on peut dire que cela paye."

Regardons vers l’année prochaine : Pirelli sera le nouveau manufacturier de pneumatiques pour la Formule 1. Qu’est-ce qu’implique un changement de pneumatiques et de manufacturier ?


"C’est toute la définition de la voiture qui est bouleversée, elle est entièrement conçue autour des pneus, que ce soit au niveau de la distribution des masses, ou au niveau aérodynamique. Un groupe de travail a déjà été formé avec Pirelli et toutes les équipes discutent avec transparence aujourd’hui de ce sujet. Des règles ont été fixées pour éviter des dérives mais aussi pour permettre à Pirelli de produire des pneumatiques les plus efficaces pour tout le monde."

Autre point qui va évoluer, le KERS fait son grand retour…


"Le KERS n’est jamais vraiment parti, nous l’avons mis entres parenthèses pour une année. Je pense que sa réintroduction est très importante pour la Formule 1, pour l’automobile et les constructeurs automobiles, dont Renault fait partie. Nous sommes satisfaits de ce retour, même si nous l’envisagions dans un esprit un peu différent. Nous allons néanmoins tout faire pour qu’il apporte une réelle valeur ajoutée à la discipline."

L’hybride pour la Formule 1, est-ce l’avenir de la discipline ?


"Je ne crois pas que ce soit l’avenir. Ce qui est clair est que nécessairement la Formule 1 doit correspondre à l’évolution mondiale du marché de l’automobile. C’est une très bonne chose que la F1 redevienne une vitrine technologique, un laboratoire d’essai."

Qui dit KERS dit poids…Ca a souvent été le talon d’Achille des monoplaces utilisant le KERS…
"La nouvelle définition de la réglementation est faite pour que l’on soit sûr d’en tirer un avantage pour la Formule 1. L’intérêt est de l’introduire pour apporter quelque chose de positif et non pour pénaliser les monoplaces qui en seront dotées car plus lourdes que les autres."

Un mot sur le GP de Grande Bretagne…


"C’est un Grand Prix qui a une connotation nationale pour Enstone, l’écurie est basée à 40 minutes de Silverstone. Néanmoins, il y a d’autres équipes plus anglaises que nous, c’est plus eux qui seront mis à contribution. Pour nous c’est surtout important pour le personnel, nous organisons d’ailleurs une journée ‘portes ouvertes’ aux familles, qui pourront ainsi suivre le grand prix à nos installations."

[Communiqué de Renault F1 Team]

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Robert Kubica
Type d'article Actualités